La Commission Economique pour l'Afrique et la Banque Africaine de Développement lancent conjointement deux rapports

A woman walks past a Chinese construction site in Lubango, Angola.
3 Novembre 2015
communiqué de presse

Kinshasa — CEA-BAD) - "Un progrès économique majeur est possible en Afrique et peut conduire à l'amélioration du niveau de vie mais nous devons travailler sur la transformation structurelle pour que les Africains bénéficient de leurs économies », a déclaré M. Germaine Kambinga Katomba , Ministre de l'Industrie de la République Démocratique du Congo lors du lancement conjoint du Rapport de l'Examen Mutuel de l'Efficacité du Développement et le Rapport sur la Compétitivité Africaine .

M. Katombaa dit que l'Afrique a amélioré sa compétitivité et a réduit les inégalités et la pauvreté mais l'accent doit demeurer sur la transformation qui va avoir un impact tangible sur ces facteurs. Malgré la croissance que de nombreuses économies africaines connaissent, l'inégalité des sexes, ce qui ralentit la croissance et la productivité, persiste, dit-il.

Le ministre était "heureux d'avoir la confirmation des deux rapports que l'industrialisation est l'un des éléments déclencheurs d'amélioration économique. Il a conclu en lançant un appel pour placer les économies africaines sur le même pied que les économies européennes et en reconnaissant leur dynamisme, qui leur rendra également plus compétitives.

Le Rapport de l'Examen Mutuel de l'Efficacité du Développement (MRDE), produit par la Commission Economique pour l'Afrique (CEA) et l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) indique que l'Afrique a fait des progrès en matière de démocratie et de bonne gouvernance, mais a encore du mal à atteindre la transformation structurelle et l'industrialisation, a expliqué M.Adam Elhiraika, Directeur de la Division de la Politique Macro-économique de la CEA.

Mettant l'accent sur une croissance durable, les investissements en ressources humaines, la bonne gouvernance et le financement pour le développement, M. Elhiraika, qui animé le lancement a déclaré que le rapport propose une industrialisation ciblée et des investissements dans le secteur manufacturier.

La Banque Africaine de Développement (BAD) et le Rapport du Forum Economique Mondial sur la Compétitivité de l'Afrique (ACR) conclut que l'Afrique a besoin de l'autosuffisance et de l'innovation pour améliorer sa compétitivité, a déclaré Mme Audrey Verdier-Chouchane, Economiste en chef pour la recherche à la BAD. Le rapport propose que le secteur privé doit être engagé dans une nouvelle voie et les ressources domestiques doivent être mis à l'échelle dit-elle.

Le rapport mentionne également la viabilité environnementale, le changement climatique et la durabilité de la dette en tant que certains des domaines qui nécessitent plus de travail.

"Nous devons travailler sur les infrastructures et les services", a déclaré Mme Verdier-Chouchane, en expliquant que le rapport révèle que la productivité a baissé en Afrique subsaharienne durant la dernière décennie.

En commentant sur les deux rapports, Professeur Frannie Léautier, Chef Exécutif du Mkoba Equity Fund, a proposé que les économies africaines aspirent à "soutenir la croissance, à innover et à intensifier ». «L'accès au financement et la corruption sont les principales forces de l'absence de concurrence," a-t-elle ajouté.

Le Rapport de l'Examen Mutuel de l'Efficacité du Développement est réalisé par la Commission Economique pour l'Afrique et l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques. Le Rapport sur la Compétitivité Africaine est produit par la Banque Africaine de Développement et le Forum Economique Mondial.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.