Agriculture, transformation structurelle au centre d'une session d'experts de la CEA à Douala

Avocats
21 Janvier 2016
communiqué de presse

Du 24 au 26 février 2016, à Douala, capitale économique camerounaise, des experts des Etats d'Afrique centrale et des organismes internationaux, conviés par la CEA (www.uneca.org/fr/sro-ca) débattrons sur les actions à entreprendre par les Etats, pour entre autres, tirer profit de leur potentiel agricole afin de redynamiser la chaine des valeurs agricoles et contribuer efficacement à leur transformation structurelle.

Yaoundé, le 21 janvier 2016 (CEA) - La Commission Economique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) organisera du 24 au 26 février 2016 à Douala, République du Cameroun, la 32ème session du Comité Intergouvernemental d'Experts (CIE) de l'Afrique Centrale sur le thème «Valoriser le potentiel agricole de l'Afrique Centrale pour la sécurité alimentaire et la transformation structurelle de la sous-région». Ce thème découle des recommandations de la trente-unième session du CIE qui s'est tenue en mars 2015 à Brazzaville (République du Congo).

Au cours de cette 32ème session, les représentants des Etats membres et des institutions sous régionales auront l'occasion de débattre sur des questions actuelles et émergentes de développement et de faire des recommandations pour l'harmonisation et la coordination des politiques de développement économique et social en Afrique Centrale à la lumière des documents de travail préparés par la CEA.

En rapport avec le thème de la réunion, les experts examineront les stratégies pour une exploitation judicieuse des importantes ressources agricoles de la sous-région aux fins de l'industrialisation et de la transformation structurelle des pays de l'Afrique Centrale. Les recommandations qui seront issues des délibérations contribueront aux efforts de diversification des économies de l'Afrique Centrale, dans un contexte marqué par la chute des cours mondiaux du pétrole, principal produit d'exportation des pays de la sous-région.

Les délégations prendront également connaissance de l'état d'avancement des programmes prioritaires des institutions sous-régionales ainsi que des initiatives récentes de la CEA. Par ailleurs, ils échangeront avec leurs pairs sur la mise en œuvre au niveau de leurs pays respectifs, des recommandations issues de la session de Brazzaville de 2015.

La 32ème session du CIE sera précédée d'une réunion Ad Hoc d'Experts, du 22 au 23 février 2016 au cours de laquelle les participants procèderont à la revue du rapport préparé par la CEA sur le thème : «Promotion du commerce intra-régional au moyen des technologies de l'information et de la communication en Afrique centrale». Ce document, une fois enrichi par les experts sera largement diffusé auprès des décideurs de la sous-région pour servir de référence afin de soutenir les efforts nationaux et sous régionaux en matière d'intégration commerciale.

Rappel sur le CIE

Le Comité Intergouvernemental d'Experts (CIE) est l'instance statutaire de supervision de chaque bureau sous-régional de la CEA. Il a été établi par l'Assemblée Générale de l'ONU en tant qu'organe subsidiaire de la Conférence des Ministres africains des Finances, de la Planification et du Développement Economique. Son mandat est de délibérer sur les questions de développement actuelles et émergentes au niveau sous-régional et de faire des recommandations pour la coordination et l'harmonisation des politiques socio-économiques des Etats membres.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.