Les experts de l'Afrique de l'Ouest apprécient et saluent le travail remarquable de la CEA

29 Février 2016

Dakar — Le Comité intergouvernemental d'Experts de l'Afrique de l'Ouest s'est tenu du 25 au 26 février 2016 à Dakar, sous la présidence de son Excellence, M. Birima Mangara, Ministre Délégué auprès du Ministre de l'Economie, des Finances et du Plan , Chargé du Budget et en présence du Directeur du Bureau Sous Régional pour l'Afrique de l'Ouest de la CEA, M. Dimitri Sanga.

Dans son discours, M. Birima a rendu un « hommage mérité à la CEA pour son énorme contribution à la transformation structurelle des économies de l'Afrique de l'Ouest ». Il a dans la même veine indiqué que « le gouvernement du Sénégal apprécie à sa juste valeur l'initiative prise par la CEA d'organiser pour la deuxième année consécutive à Dakar la réunion statutaire de son Bureau sous Régional pour l'Afrique de l'Ouest ».

Abordant le processus d'émergence dans lequel chacun des états Ouest Africains s'est engagé, le Ministre Birima a affirmé que « Les profils pays constituent une réponse appropriée, car ils offrent des outils efficaces aux décideurs dans le processus d'identification et de mise en œuvre des stratégies économiques et sociales à même de réaliser la transformation structurelle de nos économies ».

Source de données alternatives de haute qualité, a-t-il poursuivi, « les profils pays constituent un outil performant d'aide à la prise de décision qui facilite aussi la mutualisation des meilleures pratiques ».

Le Ministre a aussi « salué la volonté de la CEA d'édifier les experts sur l'utilité des profils pays notamment dans leur différence avec ceux produits par d'autres institutions ». Avant « d'exhorter tous les experts à collaborer désormais pleinement avec le Bureau Sous- Régional pour l'Afrique de l'Ouest en vue de relever le défi lié à la production de données de qualité qui sont impérieuses à la bonne mise en œuvre des politiques économiques et sociales en faveur des populations ».

Quant au Président sortant du CIE, M. Pierre N'Diaye, il a dressé avec assurance « un bilan très reluisant et positif de la mise en œuvre de recommandations adressées à la CEA ».

Pour M. N'Diaye « les quatre recommandations adressées à l'endroit de la CEA, ont été traduites en actions. Des efforts appréciables ont été faits par le Bureau comme en témoigne le rapport d'activités. Aussi la demande faite au bureau de détailler dans son rapport annuel les types d'appui sollicités par les Etats membres et les organisations sous régionales a été prise en compte, tout comme l'appui au renforcement des capacités statistiques des Etats membres ».

Le Directeur du Bureau Sous-Régional pour l'Afrique de l'Ouest de la CEA, M. Dimitri Sanga a, dans son allocution de bienvenue renouvelé au nom du Secrétaire Exécutif de la CEA, M. Carlos Lopes, « la gratitude de la CEA, à l'endroit de son Excellence, M. Macky Sall, Président de la République du Sénégal pour ses efforts inlassables en faveur du développement économique et social de notre région et l'Afrique toute entière»

Justifiant le choix de la thématique du 19e CIE de l'Afrique de L'ouest, M. Sanga a affirmé qu'il « repose sur un ensemble de constats qui continuent d'imprimer la trajectoire des pays de notre sous-région et au-delà de notre continent sur la période récente ». Pour Mr. Sanga « en plus d'être un produit de connaissance, les profiles pays de la CEA rentrent dans le cadre d'un processus de dialogue sur les politiques de coopération et de renforcement des capacités dans les domaines de la statistiques et de la planification». L'objectif final a poursuivi M. Sanga « étant de disposer d'un produit de connaissance partagé, dégageant une réelle valeur ajoutée pour les pays de notre sous-région et constituant une contribution majeure dans le processus de transformation structurelle de nos économies»

La 19e session du Comité intergouvernemental d'Experts de l'Afrique de l'Ouest a aussi débattu et adopté plusieurs rapports. Il s'agit notamment des (i) Rapport sur la mise en œuvre du programme de travail du Bureau de la CEA pour l'Afrique de l'Ouest en 2015 et perspectives pour 2016, (ii) Rapport sur le profil socio-économique en Afrique de l'Ouest en 2015 (iii) Rapport sur la mise en œuvre des agendas régionaux et internationaux : Des OMD aux ODD (iv) Rapport sur le thème : « Mobiliser plus de ressources pour financer le développement : nécessité d'appliquer la Vision minière africaine».

Les Experts ont en outre écouté quelques exposés dont : (i) l'Exposé sur les initiatives continentales de la CEA : Indice africain de développement social (IADS) : résultats préliminaires pour l'Afrique de l'Ouest, (ii) l'Exposé sur les initiatives continentales de la CEA : Stratégie de développement des capacités de CEA à l'appui de la transformation de l'Afrique (iii) Présentation de la CEDEAO sur le thème « Financement des projets régionaux de développement dans l'Espace CEDEAO » et (iv) l'Expérience du Sénégal sur le passage des OMD aux ODD.

Les Experts ont enfin formulé à l'endroit des Etats membres, de la CEA et de la CEDEAO des recommandations fortes, pertinentes et stratégiques dont la mise en œuvre insufflera incontestablement une dynamique nouvelle à la transformation structurelle des économies des pays de la sous région.

A l'endroit de la CEA (i) conduire une analyse sur les sources de la croissance dans les pays de la CEDEAO afin d'identifier les facteurs et stratégies devant promouvoir une croissance robuste, durable, inclusive et créatrice d'emplois dans la sous-région ; (ii) coordonner et mutualiser les efforts de collecte, de traitement et de production des données statistiques et production d'études au sein de la sous-région afin de réduire la charge de travail des structures nationales s'occupant de la production statistique et éviter la duplication des efforts.

A l'endroit des États membres (i) continuer à appuyer la CEA dans ses efforts orientés vers le développement des systèmes statistiques nationaux et l'appui aux initiatives de développement sous-régionales ; (ii) renforcer la collaboration technique avec la CEA ainsi qu'une appropriation des profils de pays comme instruments d'aide à la prise de décision de politiques économiques et sociales dans le cadre de la transformation structurelle des économies de la sous-région.

A l'endroit de la CEDEAO et des organisations sous-régionales (i) accélérer l'organisation de la table ronde des bailleurs pour le financement du programme communautaire de développement (PCD) afin de passer rapidement à la mise en œuvre des projets retenus.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.