Le Président éthiopien, Mulaku Teshome, apporte son soutien à la préservation d'Africa hall

1 Juin 2016

Addis-Abeba — Le Secrétaire exécutif de la CEA, M. Carlos Lopes a rencontré le 31 mai 2016, dans le cadre d'un projet plus vaste, le Président de l'Éthiopie, Mulaku Teshome, pour discuter de l'avancement du projet de rénovation du bâtiment emblématique « Africa Hall ». La rénovation de cet édifice, au sein de la Commission économique pour l'Afrique, servira de centre aux visiteurs.

M. Lopes informe le Président que l'Assemblée générale a approuvé le calendrier et le budget alloué au projet en question. Il souligne que ledit projet vise à lutter contre les problèmes et la qualité structurels et de modernisation des équipements et « assurer la préservation et la conservation du patrimoine Africa Hall en tant que symbole incontournable de l'histoire et de l'unité de l'Afrique ».

La réunion souligne qu'étant donné que l'Éthiopie est l'État hôte des Nations Unies, elle mènerait le projet de rénovation d'Africa Hall avec succès et continuerait d'apporter son aide à la CEA pour la mobilisation d'un appui volontaire de la part des États membres. L'Assemblée générale qui a approuvé le projet, encourage les États membres à le soutenir, et ce en fonction de leur capacité de contribution.

Le Président Teshome salue le soutien de l'Assemblée générale et vante le projet comme une « reconnaissance du symbole vivant de la riche histoire de l'Afrique qu'est Africa Hall ; et dont la conservation servira, non seulement comme un catalyseur de l'unité africaine, mais aussi comme une source d'appartenance pour tout l'ensemble du continent ».

Il rappelle l'histoire de l'Éthiopie en tant que membre fondateur de l'Organisation des Nations Unies et de son engagement total à la cause africaine. Il exprime particulièrement son soutien sans réserve et celui de son gouvernement, « non seulement en tant que partenaire, mais un

avant-garde, pour assurer la bonne exécution dudit projet ».

« Un Africa Hall aménagé ne sera pas seulement un symbole renforcé pour le bonheur des Éthiopiens, mais de l'Afrique en général », déclare le président. Et il ajoute que préserver l'histoire en ce lieu, serait « une bonne source d'apprentissage pour les enfants, afin qu'ils reconnaissent la contribution de nos ancêtres à l'unité de l'Afrique ».

Le projet devrait renforcer le partenariat avec les autorités et les entités en charge du tourisme et de la culture, en Éthiopie.

Présent également à la réunion, le Secrétaire général adjoint, Stephen Cutts, qui souligne le rôle central que son bureau jouerait dans la gestion efficace des projets des Nations Unies dans les capitales, y compris celui de l'Africa Hall. Il partage l'opinion de M. Lopes sur la nécessité d'avoir l'appui du gouvernement hôte et fait savoir que l'Assemblée générale des Nations Unies a toujours préconisé de tels projets.

« Addis-Abeba est sans aucun doute la capitale diplomatique de l'Afrique et tous les regards sont tournés sur la réussite d'un tel projet ambitieux », dit-il.

La planification du projet pluriannuel, dont la construction devrait commencer en 2018 et la pleine occupation de l'immeuble prévue pour 2021, est en cours.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.