Le Sénégal lance à Dakar, trois publications clés de la CEA

13 Juin 2016

Dakar — CEA / BSR-AO). Une réunion de haut niveau pour le lancement des trois publications principales de la Commission économique pour l'Afrique aura lieu à l'Institut africain de développement économique et de planification (IDEP) la semaine prochaine.

Ces publications concernent le profil Pays du Sénégal, l'édition 2016 du Rapport économique sur l'Afrique intitulée « Vers une industrialisation verte en Afrique » et l'édition 2016 du Rapport sur la gouvernance en Afrique, intitulée « Mesurer la corruption en Afrique: l'importance de la dimension internationale ».

Le ministre sénégalais de l'économie, des finances et de la planification, M. Amadou Ba, lancera officiellement les publications. Il dit que le Sénégal est fier d'être associé à la CEA, notamment dans ses travaux sur la transformation structurelle des économies africaines.

La Directrice de l'IDEP, Mme Karima Ben Soltane, représentera la CEA lors de la réunion de haut niveau.

Elle déclare que la réunion est particulièrement importante d'autant plus que le profil Pays du Sénégal y sera dévoilé.

« Ce profil Pays informera et sensibilisera les décideurs, les partenaires au développement et les autres parties prenantes sur la situation socio-économique du pays, ainsi que d'autres questions importantes telles que l'industrialisation verte, l'intégration régionale et la corruption qui sont des thèmes abordés dans les publications », déclare Mme. Soltane.

Ladite réunion permettra également aux participants de se pencher parmi d'autres questions sur la situation économique de l'Afrique et de l'état de la gouvernance sur le continent, discuter des résultats de l'analyse thématique sur la diversification des exportations du Sénégal, l'industrialisation de l'Afrique à travers l'économie verte, les mesures à mettre en place pour mesurer et remédier à la corruption.

Ils discuteront également des recommandations sur les politiques qui émanent de ces trois publications clés et examineront les conditions de leur mise en œuvre effective et formuleront leurs propres propositions et lignes directrices sur les solutions à entreprendre dans l'avenir pour mieux rédiger les prochaines éditions.

Seront également présents à la réunion dédiée au lancement et à la diffusion des trois principales publications, les fonctionnaires des ministères de l'industrie et des mines, de l'environnement, de la justice, de l'intégration régionale et d'autres responsables gouvernementaux en charge de la bonne gouvernance, de l'autonomisation des femmes, l'Institut national de la statistique, les étudiants, les médias, les représentants d'autres organismes des Nations Unies, la Banque africaine de développement, l'Union africaine, les Communautés économiques régionales, les experts et les partenaires de développement.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.