La CEA et ses partenaires lancent le rapport de transition des programmes de développement en Afrique

Photo: Uneca
Logo Semaine du développement africain 2016
30 Septembre 2016

Addis-Abeba — La Commission économique pour l'Afrique a lancé récemment avec ses partenaires, une nouvelle publication, les Objectifs du Millénaire pour le développement, l'Agenda 2063, le rapport de transition des Objectifs de développement durable qui vise à faire le point sur les résultats de l'Afrique sur les OMD à ce jour.

Les partenaires sont la Commission de l'Union africaine, la Banque africaine de développement et le Bureau régional du Programme des Nations Unies pour le développement pour l'Afrique.

Ledit rapport est la dernière d'une série de rapports sur les OMD et ce dernier fait le bilan des résultats de l'Afrique sur les OMD à ce jour et évoque les défis et les opportunités associés à la transition vers les nouveaux programmes mondiaux et continentaux de développement adoptés en 2015 qui sont l'Agenda 2030 qui concerne le développement durable et l'Agenda 2063, la feuille de route de 50 ans de l'Afrique pour le développement.

Évoquant les tendances récentes en matière d'OMD, le Secrétaire exécutif de la Commission économique pour l'Afrique, Carlos Lopes appelle les États membres à « intensifier les efforts pour diversifier leurs économies et ajouter de la valeur à leurs produits de base afin d'accroître les opportunités d'emploi décent pour leur population ».

Le rapport met en évidence les progrès importants réalisés par le continent: améliorer la scolarisation primaire nette; renforcer l'égalité hommes-femmes et autonomiser les femmes; réduire la mortalité infantile; lutter contre la propagation du VIH/SIDA et assurer un environnement durable.

D'autre part, le rapport attire l'attention sur la réalisation partielle des engagements pris par les partenaires au développement pour l'Aide publique au développement (APD) soulève une inquiétude sur la part constamment faible de l'Afrique dans le commerce mondial et invite les États membres africains à prendre de nouvelles mesures pour réduire la mortalité maternelle et l'incidence de l'extrême pauvreté.

Actuellement 42,8 pour cent de la population africaine gagne moins de 1,25$ par jour et sur la base des données les plus récentes en 2012 il y a 109 millions de personnes de plus dans l'extrême pauvreté qu'il n'y en avait en 1990

La Commission de l'Union africaine fait remarquer « la convergence des Objectifs de développement durable avec les appels de l'Agenda 2063 pour une mise en œuvre cohérente des deux programmes par les États membres africains ».

La Banque africaine de développement a réitéré son soutien pour la mise en œuvre des deux programmes et fait savoir que « les priorités de l'institution comme en témoignent les « High 5s » offrent un levier considérable pour la mise en œuvre des ODD et de l'Agenda 2063 ».

Pour garantir la mise en œuvre effective des nouveaux programmes mondiaux et continentaux, le rapport souligne la nécessité pour les pays de renforcer les capacités d'une orientation politique factuelle et d'améliorer la coordination institutionnelle pour veiller à ce que la mise en œuvre des deux programmes prenne en compte les trois dimensions du développement durable de manière équilibrée.

Le Bureau régional du PNUD pour l'Afrique souligne son « engagement à renforcer les capacités des pays à mettre en œuvre les deux programmes ».

Dans l'ensemble, le message clé de l'évènement était de montrer que les pays africains ont déjà commencé un travail acharné en ce qui concerne la mise en œuvres des Agendas 2030 et 2063.

Pour réussir cependant, il faudra entre autres, renforcer les capacités d'intégration des deux programmes dans les cadres nationaux de planification, mettre en place une coordination institutionnelle efficace et des systèmes statistiques solides pour apporter un appui à une orientation politique factuelle et instaurer un suivi.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.