Lopes envoie un message de condoléances à la suite d'une bousculade mortelle lors d'un festival en Éthiopie

4 Octobre 2016

Addis-Abeba — Le Secrétaire exécutif de la Commission économique pour l'Afrique (CEA), M. Carlos Lopes, a exprimé ses sincères condoléances au Gouvernement de la République fédérale démocratique d'Éthiopie et au peuple éthiopien, après les décès survenus, à la suite d'une bousculade lors d'un festival Oromo d'action de grâce, ce dimanche.

« En cette très triste occasion, je tiens, au nom de la CEA, à exprimer mes plus sincères condoléances à toutes les personnes qui ont été touchées », dit M. Lopes, à propos de la tragédie ce week-end, en région Oromo.

« Étant donné que le gouvernement éthiopien a déclaré un deuil national, nous à la CEA, sommes en deuil aussi. Nombreux sont ceux qui ont perdu leurs proches et amis et nos pensées leur vont tout droit en ces moments très difficiles. « J'ai été attristé d'apprendre la perte de vies humaines lors d'un festival aussi cher ».

« Enfin, j'ai souhaite sincèrement et prie pour le prompt rétablissement de ceux qui sont toujours à l'hôpital suite à la bousculade de ce dimanche », déclare M. Lopes.

L'Éthiopie a déclaré une période de deuil national de trois jours alors que des millions d'Éthiopiens prient pour que le nombre de morts n'augmente pas.

La bousculade s'est produite dans la région d'Oromo où environ 2 millions de personnes assistaient au festival annuel d'action de grâce, appelé Irrecha, dans la ville de Bishoftu, au sud-est de la capitale, Addis-Abeba.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.