Les dirigeants africains saluent Lopes pour avoir été un partisan du développement du continent

Photo: UNECA
Mr. Carlos Lopes
19 Octobre 2016

Lomé, Togo — Les chefs d'État et de gouvernement ont salué M. Carlos Lopes, Secrétaire exécutif de la Commission économique pour l'Afrique pour son rôle actif dans la promotion et le renforcement des positions africaines et lors de son mandat.

Les chefs d'État et de gouvernement, et les délégations des États membres de l'Union africaine qui se sont réunis la semaine dernière, à Lomé, au Togo, au cours d'un Sommet extraordinaire, sur la sécurité et la sûreté maritime et le développement en Afrique, ont remercié M. Lopes pour avoir garanti l'appropriation, dynamisé à nouveau l'interaction entre la CEA et les institutions africaines telles que l'Union africaine, la Banque africaine de développement et les Communautés économiques régionales.

Les dirigeants africains ont loué M. Lopes, qui quitte le CEA en fin octobre, pour son dévouement et sa méticulosité, son temps, son énergie et sa connaissance intellectuelle qu'il a mis au service du continent, à travers les diverses plates-formes de réflexion, les publications, les colloques, les réunions et autres conférences organisés par la CEA.

« Compte tenu du fait que M. Carlos Lopes a sans doute écrit l'un des plus beaux chapitres de l'histoire de la Commission économique pour l'Afrique, (nous) exprimons notre profonde gratitude à M. Carlos Lopes, un illustre fils de l'Afrique, un diplomate et économiste émérite, et nous lui adressons nos félicitations les plus chaleureuses et les plus sincères ».

Dans le même temps, M. Lopes était récompensé à Bruxelles par le Prix Rebranding Africa pour son rôle dans la promotion du développement du continent.

Le prix, nommé Champion du développement, lui a été décerné vendredi par le Forum sur l'image de marque de l'Afrique (Rebranding Africa Forum), qui privilégie la création d'une nouvelle image de marque du continent africain.

La troisième édition dudit Forum avait pour thème « Relever les défis de l'industrialisation en Afrique ».

En acceptant le prix, M. Lopes fait savoir qu'il est honoré de recevoir cette reconnaissance pour son travail sur le continent.

« Je tiens à exprimer ma gratitude pour ce prix et je suis fier de me retrouver en compagnie de Kandeh Yumkella et de Donald Kaberuka, qui ont eux aussi reçu ce prix. Ce prix est non seulement le mien, il est pour tous ceux qui reconnaissent la nécessité de transformer notre continent », déclare M. Lopes dans son discours.

« Nous devons saisir les problèmes auxquels l'Afrique fait face comme des avantages; les voir comme des opportunités pour créer une Afrique meilleure. Notre continent a de grands avantages; un énorme marché intérieur, de l'énergie renouvelable et un faible coût de la main-d'œuvre. Si nous ne nous réveillons pas pour les utiliser à notre avantage, nous ne pourrons que nous le reprocher ».

Un partisan d'une Afrique qui produit des données de qualité comme un moyen de mesurer habilement le développement et la transformation du continent de manière crédible, M. Lopes fait savoir que l'Afrique devrait connaître la taille de ses économies et fonder sa connaissance sur les projections de celle-ci.

Ledit Forum qui est un évènement annuel, réunit les élites politiques à travers le monde, les investisseurs, les acteurs économiques, les innovateurs, les décideurs et les patrons des institutions africaines et européennes, entre autres, pour échanger les idées sur la voie à suivre pour de meilleures projections de l'Afrique et de meilleurs moyens pour que le continent attire des investissements étrangers et crée aussi sa propre richesse en utilisant ses propres ressources.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.