Vers des villes inclusives et durables

8 Novembre 2016

Quelques 30 fonctionnaires de plusieurs ministères du Cameroun se concerteront pour mettre en œuvre un projet facilité par la CEA pour renforcer les capacités des pays africains à transformer leurs villes et cités florissantes en pôles de développement inclusifs et durables.

Ce projet à 500 000 dollars des Etats-Unis, ciblant le Cameroun, le Cap Vert, le Maroc, l'Ouganda et la Zambie, a été commandé dans le cadre de la 9e tranche du Compte pour le Développement de l'ONU. Il met l'accent sur les besoins intersectoriels des institutions chargées de la planification du développement national, du développement urbain, du logement, de l'industrie, des finances, de l'agriculture, de l'infrastructure et des statistiques, afin de concevoir et mettre en œuvre des politiques/stratégies visant à créer des villes favorables à la croissance, à la diversification économique, à la compétitivité, à l'industrialisation, au développement agricole, à l'innovation, au commerce, à l'emploi et au développement humain global.

Lors du lancement de l'initiative aujourd'hui, le ministre camerounais de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire -son excellence Louis Paul Motaze, accompagné du ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Jean Claude Mbwentchou, a remercié la CEA pour avoir choisi le Cameroun comme l'un des pionniers du projet et a réaffirmé les grands enjeux de l'intégration de l'urbanisation dans la planification du développement.

« C'est dans ce contexte que le Cameroun, dans le cadre de sa vision de développement à long terme, s'emploie à créer les conditions d'un espace économique intégré dans lequel il entend non seulement maîtriser le développement des villes pour en faire des pôles de production et de consommation nécessaires pour la croissance du secteur industriel, mais aussi pour favoriser l'émergence des établissements périphériques et le développement de villes moyennes ou secondaires capables de structurer les activités économiques dans l'espace urbain et d'aider au développement des zones rurales environnantes », a déclaré le ministre.

Aussi, le Directeur du Bureau sous régional pour l'Afrique Centrale de la CEA, M. Antonio Pedro, a profité de l'occasion pour établir des parallèles entre l'urbanisation et l'industrialisation, un aspect clé de la transformation structurelle de l'Afrique.

«Tirer parti de l'urbanisation pour accélérer l'industrialisation est donc important pour toute initiative d'urbanisation en Afrique», a-t-il ajouté, précisant que «l'accent mis sur l'industrialisation n'impacte pas seulement l'amélioration de la performance économique nationale, mais permettra également aux villes d'être productives et de créer des emplois décents tout en générant des revenus pour offrir un accès inclusif aux services, aux infrastructures et à la prospérité globale ».

Suite au lancement du projet, des spécialistes de la Division des Politiques Sociales et du Développement Social de la CEA travaillent avec l'équipe nationale de mise en œuvre (NIT, en Anglais) au Cameroun chargée de formuler un plan national de mise en œuvre du projet pour la période 2017-2018. Ils établiront les étapes, l'approche et les moyens nécessaires pour intégrer la composante urbanisation dans la stratégie de développement nationale. Cette équipe intersectorielle comprendra des experts en planification du développement national; finances et développement économique; commerce, infrastructure et industrie; agriculture; logement et aménagement urbain; et en données et statistiques urbaines, entre autres.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.