25 Février 2017

Afrique de l'Ouest: Après son retour dans l'UA, le pays veut intégrer la CEDEAO

Photo: liberation
Le drapeau marocain hissé au siège de l’UA

Le royaume chérifien a officiellement formulé une demande d'intégration à la communauté économique des états d'Afrique de l'ouest (Cédéao). Une démarche qui intervient un mois après le retour du Maroc au sein de l'Union africaine.

C'est en tant que premier investisseur en Afrique de l'Ouest que le Maroc - sur instruction du roi Mohamed VI - a officiellement demandé à intégrer la Cédéao, en tant que membre à part entière.

Dans la missive transmise à la présidence, le royaume chérifien met en avant les 23 déplacements du roi du Maroc dans 11 pays de la région et ses centaines de contrats d'investissements signés.

Objectif affiché : poursuivre l'intégration régionale du Maroc et contourner une Union du Maghreb arabe « éteinte », selon les termes de Mohamed VI dans son discours au sommet de l'Union africaine.

Bénéficiant actuellement du statut d'observateur, le Maroc demande ainsi à prendre pleinement part aux décisions économiques ouest-africaines, mais aussi, pourquoi pas, à participer aux décisions politiques en matière de maintien de la paix.

Signe de la pugnacité royale dans son offensive africaine, depuis son retour au sein de l'UA il y a un mois, le souverain chérifien poursuit ses tournées marathons sur le continent : après le Ghana, et la Guinée Conakry, Mohamed VI est actuellement en visite d'Etat en Côte d'Ivoire.

En savoir plus

L'UE doit saisir l'adhésion du pays à l'UA pour relancer les négociations sur le conflit du Sahara occidental

L'Union européenne (UE) devrait mettre à profit l'adhésion du Maroc à l'Union africaine (UA)… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.