2 Mars 2017

Cameroun: Nécrologie - Joseph Mboui n'est plus

L'ancien ministre de l'Education nationale et ancien député est décédé mardi dernier en France, des suites de maladie.

C'est l'une des grandes figures du Cameroun des années 80 qui a quitté la scène le 28 février dernier en France, des suites de maladie. Ancien ministre de l'Education nationale, Joseph Mboui allait souffler sur sa 79e bougie le 21 avril prochain. Mais la nature en a décidé autrement. Avant de devenir membre du gouvernement de 1989 à 1992, le pédagogue a servi son pays, à plusieurs niveaux.

Originaire du village Etouha par Edéa, dans l'actuel arrondissement de Ngwei, région du Littoral, Joseph Mboui n'a pas croisé les bras après ses études primaires. Une fois son baccalauréat en poche en 1959, le boursier de l'Etat du Cameroun, va enrichir sa formation en France, à l'université de Bordeaux. Il y obtient un doctorat en Sciences sociales, option sociologie-anthropologie. Parti pour l'apprentissage, il finit par être recruté comme enseignant, cumulativement avec ses fonctions de chercheur au Centre national de la recherche scientifique (Cnrs).

Malgré cette entrée dans le monde professionnel en Europe, il décide de rentrer au bercail en 1971. Au pays, il travaille d'abord à l'Institut de recherche pour le développement, puis enseigne à l'université du Cameroun. Fort de son expérience et de sa capacité à encadrer, Joseph Mboui devient doyen de la Faculté des Lettres et sciences sociales. Et en 1989, il est nommé ministre de l'Education nationale par le chef de l'Etat. A l'Unesco également, le défunt aura été vice-président du conseil exécutif. Il ne s'arrêtera pas là. Homme politique engagé, il était membre titulaire du Comité central du Rdpc. Il a aussi été président de la section Rdpc de la Sanaga-Maritime. En 2002, il a été élu député et réélu en 2007 et 2013. Membre fondateur de l'association Mbog-Lia, Joseph Mboui était jusqu'à sa mort, chef de la délégation départementale du Comité Central du Rdpc de la Sanaga-maritime.

Cameroun

Yaoundé - Du poison dans les robinets ce week-end

Les populations de la capitale camerounaise, ont fait face à un dilemme ce week-end, en ouvrant leurs robinets. Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.