18 Mars 2017

Afrique: Issa Hayatou s'est fait humilié

Dans une interview accordée à « jeuneafrique », le sélectionneur national des Eperviers du Togo dit regretter la manière avec laquelle M. Hayatou ait été obligé de laisser la CAF. « Je regrette que Hayatou ne soit pas parti de lui-même. Cela aurait été mieux pour lui que d'endurer une lourde défaite ».

Pour Leroy, M. Hayatou a été victime a été très mal conseillé à ce point où il a sous-estimé son adversaire qui n'est cependant venu dans la compétition seul. Il est apparu que l'empereur de la CAF « n'avait pas vraiment préparé cette élection, et qu'il n'a pas été très conseillé. Ses proches n'avaient semble-t-il pas pris la mesure de l'activisme du camp adverse », a déclaré le sélectionneur national adjoint des Éperviers du Togo. Pour preuve, « Ahmad Ahmad était soutenu par Gianni Infantino, le président de la FIFA, lequel voulait se débarrasser de Hayatou », a-t-il ajouté.

Tout compte fait, Leroy estime qu'Issa Hayatou est parti avec un bon bilan. « En presque trente ans de présence, il a fait progresser le foot africain de manière évidente. Tout le monde, même ses détracteurs, peuvent s'en rendre compte », a-t-il nuancé.

Au rang des prouesses de M. Hayatou à la CAF, Claude Leroy cite le nombre de places pour l'Afrique en phase finale de Coupe du Monde (48 équipes contre 36 auparavant), le format de la CAN et des compétitions de club, la création du CHAN notamment, l'enregistrement de nouveaux importants. Pour consolider ces acquis, le patron des Éperviers souhaite que le nouvel élu ne perde pas du temps.

">

Togo

Samuel Dzamesi arrêté en possession de crâne et d'organes humaines

Il n'ira pas au bout de sa mission. Lui, c'est Samuel Dzamesi. L'homme, âgé de 23 ans, a été… Plus »

Copyright © 2017 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.