1 Mai 2017

Maroc: Le Mundia Job Fair zoome sur les opportunités des d'emploi des jeunes à l'international

30 grandes entreprises marocaines présentes au 7ème Forum de recrutement de l'Université Mundiapolis

Une journée riche et bien remplie pour les étudiants des grandes écoles et universités publiques et privées de Casablanca et de sa région venus prendre part au septième Forum de recrutement « Mundia Job Fair ».

Organisé pour la septième année consécutive par l'Université Mundiapolis à Casablanca, ce rendez-vous dédié à l'emploi a été placé sous le thème « Le Grand développement de l'Afrique : quelles opportunités pour les carrières des jeunes à l'international ? ».

Le Mundia Job Fair a pour objectif de « permettre aux étudiants de développer leur connaissance du marché de l'emploi et leur agilité culturelle dans le cadre de la coopération des pays du Sud », a indiqué le management de cette institution académique.

Inscrite dans le cadre du programme d'accompagnement « Mundiatawjih », qui vise à améliorer l'employabilité des étudiants et leur insertion professionnelle, cette édition a réuni une trentaine d'entreprises marocaines publiques et privées évoluant dans divers secteurs d'activité.

Et connu notamment la participation du président de la Commission parlementaire mixte Maroc-UE, Abderrahim Atmoun ; de la DG de Moroccan information technology Company (MITC), Lamiae Benmakhlouf ainsi que de la représentante du Fonds d'investissement britannique Actis, Emma Li.

« Le grand projet de l'Université Mundiapolis, c'est de parfaire les standards internationaux dans l'accompagnement de l'étudiant et de le faire ensemble avec des partenaires locaux dans différents pays africains. Pour nous, c'est cela l'intelligence collaborative», a confié satisfait le président de l'Université Mundiapolis, Pr Amine Bensaid.

« Nous le faisons aujourd'hui avec des partenaires africains, en Tunisie, très bientôt en Afrique du Sud et dans d'autres pays, en intelligence commune avec des investissements communs et des fonds d'investissement », a-t-il indiqué.

Dressant le bilan des précédentes éditions, le patron de ce campus privé a rappelé que « cette année, nous avons un taux d'employabilité de 91%, c'est dire que nous sommes très satisfaits de ce que nous sommes en train de faire. En revanche, nous n'arriverons à la satisfaction totale que lors que nous aurons atteint un taux de 100% ».

Le Mundia Job Fair est « un forum de recrutement à travers lequel on essaie de s'adapter à ce qui se passe autour de nous d'un point de vue actualité et des opportunités. On va aller chercher des opportunités là où elles se trouvent afin d'adapter l'offre avec le besoin du marché de l'emploi », a, pour sa part, indiqué Hanane El Jaffali, directrice du Centre d'accompagnement à la réussite des étudiants (CARE).

Et la responsable du forum de préciser que « la première particularité du forum, c'est de cibler des entreprises que nous voulons faire rencontrer avec nos étudiants et d'aller chercher des entreprises qui présentent le plus d'opportunités et recrutent plus facilement.

Si nous ouvrons ce forum au public, c'est pour que les recruteurs puissent avoir un maximum de profils et constitué une CVthèque important qui leur permettra de choisir les profils recherchés », a-t-elle expliqué.

Intervenant à l'ouverture du forum, au nom des étudiants de l'université, Isaac Dianzinga Sonit a affirmé que l'employabilité demeurait la préoccupation première des étudiants et des universités.

S'adressant aux recruteurs, il a déclaré que « dans un contexte mondial où le marché de l'emploi évolue assez vite et exige encore plus, ces genres d'évènements viennent mettre les principaux acteurs que nous sommes au contact de la réalité que vous incarnez à travers vos structures respectives ».

Dans son mot, le représentant des étudiants a aussi affirmé que les étudiants ont un potentiel au niveau des aptitudes personnelles, professionnelles et sont tout à fait capables de répondre aux attentes de nombreux patrons.

«Nous sommes des demandeurs d'emploi motivés et dynamiques, l'idée de faire rencontrer l'offre et la demande était une volonté à laquelle nous tenions tous. En nous tendant la main, vous investissez pour notre avenir. Car, demain nous ferons vivre notre économie, ou pour certains, après avoir acquis l'expérience, le partageront dans leur pays d'origine dans l'optique d'un développement de l'Afrique », a-t-il déclaré. Avant d'assurer que « votre présence ici montre votre volonté de guider, d'épauler, d'accompagner et surtout de partager. »

Comme stipulé dans le programme, les responsables de ressources humaines des entreprises participantes ont eu des entretiens avec des étudiants de différents établissements académiques dont ils jugeront « les profils globalement intéressants. Plusieurs répondaient à nos attentes », ont confié les recruteurs à l'issue de cette journée de l'emploi.

Un satisfit partagé par les étudiants qui ont assuré avoir trouvé aussi leur compte. Pour Sawabogo Mady, président de l'Association des étudiants et stagiaires burkinabé au Maroc (AEBM-Casa), cette manifestation est une excellente opportunité pour les étudiants en particulier subsahariens qui peinent souvent à décrocher un stage.

« Ce forum nous a permis de prendre contact avec des entreprises opérant dans différents secteurs qui vont nous aider à en trouver », s'est-il réjoui notant que certaines d'entre elles comme Technoparc vont prochainement s'implanter en Côte d'Ivoire. Ce qui est de bon augure pour les étudiants formés au Maroc.

De son côté, son compatriote Abdoul Aziz Sirima, secrétaire général de l'AEBM-Casa, a estimé que ce forum « est une très bonne opportunité pour les étudiants de se mettre en relation avec l'entreprise d'autant plus que ce n'est pas toujours facile d'avoir des contacts.

Aujourd'hui, à travers le forum, nous avons pu discuter avec plusieurs entreprises, connaître leurs attentes, nous situer et déposer des CV et souvent échanger sur bien de

choses ». Anass Khoualed, étudiant marocain de 4ème année génie industriel à l'Université Mundiapolis a de son côté rappelé que le Mundia Job Fair est un forum d'entreprises consacré à l'emploi. « Plusieurs sociétés reconnues à l'échelle internationale participent à cette manifestation organisée, chaque année, par notre université.

Ce qui est intéressant pour les étudiants d'autant plus qu'elles nous aident à trouver des stages et proposent d'embaucher aussi bien nos lauréats que ceux d'autres établissements », a-t-il confié.

Etudiant comorien à la Faculté de médecine et secrétaire de Ngoshao-Maroc, Nassuf Abdourahamane a qualifié cette journée d'extraordinaire estimant que « ce n'est pas tous les jours que l'on est en contact avec des responsables de ressources humaines de grandes entreprises. J'ai découvert beaucoup de choses intéressantes et je pense que cela valait la peine que je vienne. »

Il est à souligner qu'outre la visite de stands, cette journée comprenait aussi une table ronde sur la « Coopération tripartie UE-Maroc-UA/témoignages et expériences vécues ». Modérée par Mohamed Tazi, DG du cabinet LMS Formation, elle a été animée par Abderrahim Atmoun, Lamia Benmakhlouf (DG Technoparc), El Khalidy (DRH de Pahrma 5) et Walid Meski (DRH Ocp Africa).

« J'espère que ce forum va servir beaucoup d'étudiants parce que c'est une action citoyenne qui permet à tous ces jeunes de venir chercher des opportunités de stage et d'emploi. Des étudiants qui veulent vraiment trouver un emploi ou un stage en relation directe avec leur profil», a conclu Hanane El Jaffali.

Maroc

Marseille - Offensive pour Mehdi Benatia en janvier ?

Auteur d'un début de saison délicat, l'Olympique de Marseille possède l'une des pires… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.