25 Mai 2017

Congo-Brazzaville: Journée mondiale sans tabac - La loi antitabac votée par l'Assemblée nationale non respectée

À cinq jours de la célébration de la Journée mondiale sans tabac le 31 mai prochain, certains fumeurs ponténégrins n'ont pas souvenance de la loi n°12-2012 du 4 juillet relative à la lutte antitabac. D'autres qui la connaissent refusent de la respecter. Car les cigarettes continuent d'être fumées sur des places publiques.

Dans les administrations, au cours des réunions de toute sorte, dans les rues et artères de Pointe-Noire, les fumeurs de cigarette continuent de fumer comme s'il n'y avait pas de disposition législative nationale interdisant cette pratique. « C'est ma santé à moi Monsieur, arrête de me parler à ce ton », l'une des réponses regrettables d'un fumeur à un autre citoyen dans un bus quand celui-ci lui demandait d'arrêter de fumer.

Est-ce par ignorance de la loi ou par le non respect de celle-ci que des gens continuent de s'entêter ? Le Parlement congolais, on le sait bien, avait adopté en juillet 2012 une loi qui contient des dispositions interdisant de fumer dans les lieux publics et de vendre du tabac aux mineurs, la publicité en faveur du tabac, la promotion et le parrainage, et appelant à apposer des mises en garde sanitaires sur les paquets de produits du tabac. Ces mises en garde pourront consister en images et devront couvrir au moins 30% de l'emballage extérieur du produit. Il avait été confié au ministère de la Santé la charge d'élaborer une réglementation concernant des mises en garde. Encore que ladite loi prévoit aussi des modalités d'application de ces mesures et l'administration de sanctions en cas d'infraction.

En son article 12 par exemple, cette loi antitabac stipule : « Les agents de l'inspection générale de la santé exercent le pouvoir de la police sanitaire en matière de lutte contre le tabagisme ». Il est clair que ce pouvoir ne s'exerce pas réellement sinon on ne vivrait pas ces abus de tabagisme, a reconnu un ponténégrin non fumeur qui se plaint du fait qu'il soit un fumeur passif car dans son service de nombreux camarades sont fumeurs actifs.

Les effets du tabagisme sur l'organisme

Le fumeur actif ou passif court le risque d'être atteint de maladies infectieuses, inflammatoires, allergiques, cancéreuses et autres. Les goudrons inhalés via la fumée de cigarette se déposent dans les bronches et poumons des fumeurs, provoquant ainsi une diminution importante de souffle. Le monoxyde de carbone se fixe aux globules rouges et perturbe l'oxygénation de l'organisme. Et des substances telles que l'acétone entraînent une inflammation des bronches et cause une toux violente et lourde. La fumée agresse donc tout le système respiratoire.

Dans la même lignée, la fumée de cigarette provoque des cancers dans tout l'appareil respiratoire. Et le risque de cancer augmente en fonction de la quantité de tabac fumée et du nombre d'années de tabagisme. Les fumeurs s'exposent également à des maladies asthmatiques, des bronchites chroniques et des emphysèmes. Fumer accélère aussi le vieillissement de la peau et le jaunissement des ongles, dents et autres. Les effets néfastes sur les yeux font partie des conséquences les plus dangereuses du tabagisme. Car parmi la population de fumeurs (actifs ou passifs), il est constaté une plus grande proportion d'affections ophtalmologiques et de troubles de vision telle la cataracte.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime pour sa part que si rien n'est fait pour arrêter la prise de tabac, d'ici à 2020, ce produit sera la principale cause de décès et de l'infirmité avec plus de 10 millions de victimes par an. Le tabagisme entraînera alors plus de décès à travers le monde que le sida, la tuberculose, la mortalité maternelle, les accidents de voiture, les suicides et les homicides combinés.

Notons que cette journée mondiale de lutte contre le tabagisme vise à mettre l'accent sur le rôle décisif joué d'une part par les professionnels de la santé et d'autre part par les pouvoirs publics dans la lutte contre le tabac. Les agents de santé quant à eux, peuvent aussi donner des conseils aux fumeurs en leur montrant les conséquences du tabagisme et en s'abstenant eux-mêmes de fumer. Que la loi nationale antitabac soit appliquée !

Congo-Brazzaville

Transferts - Chris Goteni à Grenoble

Chris Goteni sait déjà ce qu'il fera le 20 juin : le défenseur central effectuera la reprise avec… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.