26 Mai 2017

Congo-Brazzaville: Boycott des législatives?

Les différentes plateformes de l'opposition exigent l'arrêt des violences dans le département du Pool, la révision du fichier électorale et la tenue d'un dialogue national.

Tout comme certains acteurs de la société civile, les plateformes de l'opposition exigent l'arrêt des violences dans le département du Pool, la révision du fichier électorale et la tenue d'un dialogue national.

Pour Jean Delors Biyoghe, politologue et enseignant-chercheur à l'Université Omar Bongo, la politique de la chaise vide n'est pas une solution. Il vaut mieux siéger au Parlement et défendre les intérêts du peuple. Il s'en explique au micro de Nafissa Amadou.

Congo-Brazzaville

Anniversaire de l'indépendance en pleine crise économique à Brazzaville

La crise financière grave touche toutes les catégories de la population. Le gouvernement tente de trouver… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.