30 Mai 2017

Cameroun: Lac municipal de Yaoundé - Les travaux d'aménagements attendus pour le mois de juin

Annoncés pour le premier semestre de l'année 2017 en janvier dernier, les travaux de la première phase d'aménagement du lac municipal de Yaoundé, d'un montant de 25 milliards FCFA, sont attendus avec impatience par les habitants de la capitale du Cameroun.

Il faut dire que la maquette de ce que va devenir le lac municipal d'ici deux ans fait rêver plus d'un citoyen de la cité capitale. Ils s'y projettent même déjà. « Il sera magnifique!

Avec sa base de sport nautique, son hôtel cinq étoiles et autre espaces verts qui seront construits autour du lac, donneront un autre cachet à notre ville » déclare une habitante de Yaoundé rencontrée pas très loin du site. Et ici, les signes d'un début imminent des travaux sont perceptibles.

Des immeubles se trouvant tout autour, sont démolis par des jeunes à coups de marteau et autres appareils de démolition. Même s'il est encore difficile de déterminer la date exacte du début des travaux.

Pourtant il y a six mois maintenant, une déclaration faite par le comité de pilotage de ce projet à Yaoundé, annonçait le lancement des travaux pour juin 2017, avec un budget de 25 milliards FCFA devant servir à la réalisation de la première phase des travaux sur la période 2017-2019.

C'était le 13 septembre 2016, que l'Etat du Cameroun, représenté par le Ministre de l'Économie, de la planification et de l'aménagement du territoire, Louis Paul Motaze et la Deutsche Bank Espagne avait signé des conventions de financement pour la première phase du projet, d'un montant d'environ 25 milliards CFA.

Dans la première phase dudit projet, qui concerne l'aménagement à proprement dit du Lac Municipal de Yaoundé, il sera question d'ici à 2019, de construire une station d'épuration des eaux du lac, afin de l'assainir et de réduire ainsi les risques de souillure des écosystèmes voisins et de propagation des maladies hydriques.

En outre, en plus des berges qui seront aménagées et protégées durablement, une base de sports nautiques, un restaurant, et un hôtel cinq étoiles seront construits. L'aménagement de cette première phase a fait l'objet d'une maquette qui a déjà été validée.

Quant à la deuxième phase, elle permettra d'offrir enfin aux populations de la cité capitale un cadre de détente et de loisirs, des espaces d'agrément et d'affaires de haute facture, un environnement sain, sécurisé et agréable pour les citadins.

Bref toutes choses nécessaires pour un réel épanouissement en milieu urbain. Ces fonds (25 milliards FCFA), apprend-on, permettront de financer la contrepartie camerounaise, adossée au crédit-acheteur destiné au financement de la phase I du projet de valorisation touristique et économique du Lac municipal de Yaoundé, qui devrait permettre de créer quelques 2000 emplois.

Pour rappel, en début 2015, la filiale londonienne de la Deutsche Bank avait déjà accordé un prêt de 21 milliards FCFA à l'Etat du Cameroun, pour la réalisation de ce même projet, pour lequel la banque espagnole, Caixa Bank, s'est également engagée depuis 2013. C'est donc finalement à travers un décret signé le lundi 28 novembre 2016 que le président de la République crée un Comité de Pilotage.

Présidée par le ministre, Secrétaire Général de la présidence de la République, cette instance dispose en son sein d'une Cellule de coordination technique présidée par le ministre chargé du Développement urbain et d'une Unité opérationnelle placée sous l'autorité d'un Coordonnateur, haut responsable de la Communauté Urbaine. Il faut dire que c'est un acte du chef de l'Etat qui intervient au lendemain de l'annonce du début des travaux de ce projet, pour le premier semestre de l'année 2017, par le maître d'ouvrage, le Ministre de l'Habitat et du Développement Urbain.

Jean Claude Mbwentchou était face aux députés de la Commission des finances et du budget de l'Assemblée nationale, pour la défense du budget de son département ministériel pour l'exercice 2017, dont le montant est de 138, 454 milliards FCFA.

Cameroun

Des trafiquants de chimpanzés arrêtés à Douala

L'auteur principal, un homme âgé de 30 ans, qui détenait le chimpanzé depuis un certain… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.