1 Juin 2017

Afrique: Antonio Guterres au secours de l'accord de Paris sur le climat

Photo: Capital FM
Selon les conclusions de l'évaluation juste terminée des pluies courtes de 2016, les secteurs les plus touchés restent la nourriture, le bétail et l'eau.

Devant un parterre d'étudiants, enseignants et dirigeants d'entreprises depuis l'université de New York, le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a pris la défense de l'accord de Paris sur le climat, prenant à contre-pied le président américain, Donald Trump.

Il n'est pas exclu que ce dernier annonce la sortie des Etats-Unis de ce texte dans les prochains jours. « Permettez-moi d'être franc, Le monde est en piteux état. Mais de toutes les crises, il y en a une qui surpasse toutes les autres : c'est le changement climatique », a déclaré Antonio Guterres.

Pour lui, « le changement climatique est une menace directe et un multiplicateur de nombreuses autres menaces, de la pauvreté aux déplacements de populations et aux conflits ». Et d'ajouter : « Ceux qui échoueront à faire le pari de l'économie verte connaîtront un avenir gris ».

Le Sg des Nations unies est convaincu que « l'urgence climatique peut être une chance », car « l'économie verte génère du business. Ce n'est pas juste la bonne chose à faire, c'est la chose la plus intelligente à faire et ceux qui échoueront à faire le pari de l'économie verte connaîtront un avenir gris », a-t-il dit.

En direction des Etats-Unis, il a prévenu : « Si les Etats-Unis décidaient tout de même de se retirer de cet accord international et plus globalement des affaires du monde, d'autres pays prendront leur place ».

Afrique

CAF CC/RS Berkane - Une victoire au forceps

Grande fête de football dimanche dernier à Berkane à l'occasion de la première manche de la… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.