10 Août 2017

Tunisie: Aujourd'hui, premier vol pour la Mecque

Vingt-quatre heures auparavant, c'est l'association « Dhouyouf Arrahmane » (Les invités du Miséricordieux), qui se prononçait sur la question du hadj pour dénoncer des dysfonctionnements dans l'organisation du pèlerinage de cette année, dont la tarification unique qu'il considère comme une injustice du fait que tous les pèlerins ne bénéficient pas des mêmes conditions de séjour, notamment par rapport à la distance qui sépare les différents hôtels des Lieux sacrés.

Et ajoute, « alors que les hôtels ne sont pas tous de la même catégorie, les hadjis sont obligés de débourser la même somme », a encore souligné Adel Nasfi, le président de l'association. « Dhouyouf Arrahmane» ont donc décidé de porter plainte, s'estimant lésés et réclamant des indemnisations.

Depuis 2011, l'organisation du pèlerinage a fait couler beaucoup d'encre et dévoilé un grand nombre de dépassements et de dysfonctionnements.

En la passant sous la tutelle et la responsabilité du ministère des Affaires religieuses, l'idée était d'éloigner cette affaire juteuse des convoitises des uns et des autres.

Mais il semble que l'affaire du pèlerinage va continuer à provoquer des vagues, tout en sachant que le ministère des Affaires religieuses vient de signer une convention avec l'Instance nationale de lutte contre la corruption.

A noter que le retour des pèlerins est prévu à partir du 6 septembre et se poursuivra jusqu'au 21 du même mois. Les vols décolleront et atterriront principalement à l'aéroport Tunis-Carthage avec 23 vols aller-retour, suivi de l'aéroport de Sfax avec uniquement 6 vols aller-retour.

Tunisie

Report de la grève des techniciens aériens

La grève des techniciens de la navigation aérienne auprès de l'office de l'aviation civile et des… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.