17 Octobre 2017

Burkina Faso: Le président et le ministre des affaires étrangères du Burkina Faso à Berne pour des entretiens

communiqué de presse

Berne, Suisse — BERNE, Suisse, 17 October 2017 / PRN Africa / -- Des discussions de haut niveau ont eu lieu à Berne entre la Suisse et le Burkina Faso : la présidente de la Confédération Doris Leuthard a reçu le mardi 17 octobre 2017 le président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kaboré. Le conseiller fédéral Didier Burkhalter, chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), a rencontré son homologue, le ministre des affaires étrangères burkinabé Alpha Mamadou Barry.

La Suisse et le Burkina Faso sont des partenaires de longue date. Le Burkina Faso est, depuis 1976, un pays prioritaire de la coopération suisse au développement sous l'égide de la Direction du développement et de la coopération (DDC) et, depuis 1994, de la coopération économique du Secrétariat d'État à l'économie (SECO).

L'entretien entre la présidente de la Confédération et le président Kaboré a porté essentiellement sur les relations bilatérales, notamment en matière de coopération dans les domaines de la formation de base et professionnelle, mais aussi sur la situation en Afrique de l'Ouest et la coopération entre la Suisse et le Burkina Faso au plan international. Mme Leuthard a salué la transition démocratique qui s'est opérée en 2015 au Burkina Faso et la contribution qu'apporte ce pays à la stabilité de la région dans le cadre de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

La Suisse et la CEDEAO, dont le Burkina Faso et 14 autres États font partie, ont formellement convenu en mars d'approfondir leurs relations. La présidente de la Confédération a souligné l'importance prioritaire que revêt la région du Sahel dans l'optique de la Suisse. L'engagement de notre pays dans cette région se concentre également sur les thèmes de la prévention de l'extrémisme violent et de la migration. Les discussions ont par ailleurs porté sur les conséquences du changement climatique et sur l'effort déployé par les deux pays en vue d'abolir la peine de mort à l'échelle internationale.

Récemment les échanges économiques entre les deux pays se sont eux aussi intensifiés. Le Burkina Faso est désormais le quatrième partenaire commercial de la Suisse en Afrique, notamment en raison du commerce de l'or. En 2016, les exportations suisses vers le Burkina Faso ont atteint 5,4 millions de francs, alors que la Suisse a importé pour 1,3 milliard de francs de marchandises en provenance de ce pays. En rapport avec le commerce de l'or, le thème du commerce et droits de l'homme a aussi été évoqué lors de cet entretien présidentiel.

Consolider les perspectives d'avenir

Lors de la discussion qui a eu lieu l'après-midi, le conseiller fédéral Didier Burkhalter et le ministre des affaires étrangères burkinabé Alpha Mamadou Barry ont surtout parlé de l'engagement de la Suisse dans le domaine de la coopération au développement. Le conseiller fédéral Burkhalter a exposé à son homologue la stratégie de coopération suisse 2017-2020 au Burkina Faso, qui met l'accent sur les thèmes du développement économique local, de l'éducation de base et de la formation professionnelle, de l'appui macro-économique ainsi que de la bonne gouvernance et du processus de démocratisation. Dans ce contexte, la Suisse concentre son engagement sur les femmes et les jeunes, à qui elle souhaite donner des perspectives d'avenir dans leur pays face à la forte croissance démographique et à la montée de l'extrémisme violent.

Entre 2013 et 2016, la Suisse a soutenu l'alphabétisation de 655 000 adultes. En outre, elle s'est employée à renforcer les offres éducatives pour 60 000 enfants et a aidé 6000 jeunes à suivre une formation professionnelle. Grâce aux programmes qu'elle mène, elle a par ailleurs contribué à accroître substantiellement la productivité du secteur agricole et le revenu des agriculteurs.

La coopération au développement avec le Burkina Faso est complétée par une aide budgétaire et une assistance technique, que le SECO fait parvenir à l'administration fiscale et à la cour des comptes burkinabées. Cette aide budgétaire contribue à faire en sorte que le Burkina Faso puisse atteindre son objectif consistant à réduire le taux de pauvreté, à diversifier son économie et à promouvoir une croissance durable reposant sur des bases solides.

Burkina Faso

La Tabaski célébrée le mardi 21 août

"Le Président du Présidium de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB),… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 PR Newswire. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.