Somalie: Le président Farmajo annonce une riposte contre les shebabs

Le Président annonçant trois jours de deuils après les attentats.

Une semaine après l'attentat de Mogadiscio, qui a coûté la vie à 358 personnes, le président somalien en tournée régionale, Mohamed Farmajo, a atterri ce dimanche 22 octobre, à Kampala, en Ouganda, pour y rencontrer son homologue Yoweri Museveni. Au coeur des discussions : la riposte militaire contre les shebabs.

Pour les autorités somaliennes, la responsabilité des shebabs dans l'attaque meurtrière du 14 octobre dernier ne fait aucun doute. C'est pour cette raison qu'ils souhaitent « intensifier les opérations militaires » de l'Amisom, la mission de l'Union africaine en Somalie.

« Le but est de rendre visite aux pays qui contribuent à la force de l'Union africaine en Somalie. Les discussions porteront sur l'intensification des opérations militaires contre les shebabs. L'objectif est aussi de demander à ces pays de soutenir le projet du gouvernement fédéral somalien de rétablir la paix et la stabilité. Samedi 23 octobre, le président Mohamed Farmajo a rencontré l'armée somalienne et il a demandé aux militaires de se tenir prêts pour les opérations contre les shebabs. Ces opérations devraient débuter prochainement. Les forces sont en train d'être déployées. Ce n'est donc plus qu'une question de jours, voire d'heures », estime Abdirahman Osman, le ministre somalien de l'Information.

Les shebabs, s'appuyant sur un service de renseignements performant, exploitent régulièrement les failles de l'appareil sécuritaire de Mogadiscio. Ainsi, les récents gains territoriaux autour de la capitale ont été réalisés parce que les forces somaliennes venaient de se retirer de ces zones, sur fond de grogne de soldats non payés depuis trois mois, relève l'International Crisis Group.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.