Cote d'Ivoire: Coopération économique - Une délégation belge en prospection d'investissements dans le pays

Le forum économique ivoiro-belge s'est ouvert le lundi 23 octobre 2017 dans un hôtel de la place à Abidjan. À travers cette plateforme qui prendra fin le 26 octobre prochain, Abidjan et Bruxelles entendent renforcer leurs liens de coopération économique.

Pilotée par la Princesse Astrid, la délégation belge en prospection du marché ivoirien est composée d'hommes d'affaire et des autorités pour évaluer les enjeux d'investissement en Côte d'Ivoire.

Pour le vice-président de la Côte d'Ivoire, Daniel Kablan Duncan, la conjoncture économique actuelle de la Côte d'Ivoire saura répondre aux aspirations d'investissements des hôtes : « Avec le Plan National de Développement (Pnd) 2016-2020, la Côte d'Ivoire veut accélérer la transformation structurelle de l'économie ivoirienne. Pour ce faire, le Gouvernement place au cœur de sa stratégie le secteur privé, tant national qu'international, dans son rôle de moteur principal de la croissance économique, de créateur de richesses et de catalyseur d'une croissance plus endogène et de plus en plus inclusive », a-t-il souligné.

Avant d'ajouter : « Ce plan est adossé, comme présenté tout à l'heure, à un important programme d'investissements évalué à 30.000 milliards de FCFA (45,7 milliards d'euros), avec une contribution attendue du secteur privé national et international, à hauteur de 62,5%. À travers ce plan, et avec le soutien notamment du secteur privé belge, la Côte d'Ivoire veut valoriser au mieux les potentialités du pays dans les secteurs tels que l'agriculture et l'agro-industrie, l'énergie, l'eau, les mines, le pétrole, les Tic, la santé, le tourisme, le transport, les Btp et le logement », a-t-il rassuré. Pour sa part, le vice-Premier ministre Belge, par ailleurs ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders a évoqué les motifs de l'intérêt que son pays porte à la Côte d'Ivoire.

« Le choix de la Côte d'Ivoire n'est pas un hasard, car elle fait figure parmi les économies les plus dynamiques, les plus ouvertes au monde », a-t-il reconnu d'emblée. C'est pourquoi, a-t-il ajouté « les trois régions du pays avec 135 entreprises, représentent onze secteurs d'activité ».

Pour rappel, de 2014 à 2016, les investissements directs belges se sont chiffrés, selon le Centre de Promotion des Investissements en Côte d'Ivoire (Cepici), à seulement 6,35 milliards de FCFA (environ 9,9 millions d'euros), positionnant la Belgique au 5ème rang de nos investisseurs européens.

Après cette cérémonie d'ouverture, la mission belge a été reçue par le Premier ministre, ministre du Budget , du Portefeuille de l'Etat et chef du gouvernement, Amadou Gon Coulibaly à la Primature.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.