14 Novembre 2017

Afrique: COP23 - Charbon propre ?

Photo: UNFCCC
Cop23

Des gouverneurs d'Etats américains sont venus présenter à la COP23 leur politique volontariste. Mais selon un rapport, cela ne compensera pas entièrement le désengagement fédéral décidé par Donald Trump.

Le 13 novembre dans la soirée, des responsables de l'administration Trump étaient à Bonn pour défendre les énergies fossiles, au cours d'une réunion qui a été perturbée par des défenseurs des énergies vertes.

"Il ne fait pas de doute que les énergies fossiles vont continuer à être utilisées", a déclaré George David Banks, assistant du président Trump pour l'énergie, entouré de représentants de l'industrie du charbon et du nucléaire.

Mais "il est dans l'intérêt de tous que, lorsque des énergies fossiles sont utilisées, elles soient aussi propres et efficaces que possible", a-t-il ajouté, plusieurs fois interrompu par des militants aux cris de "menteurs!" ou "il n'y a pas de gaz propre!"

Interrogé la veille sur cette réunion américaine, Frank Bainimarama, Premier ministre de Fidji, président de la COP23, avait accueilli l'initiative fraîchement.

"Je ne veux pas me lancer dans un débat avec les Etats-Unis. Mais nous connaissons tous les effets du charbon, de son extraction et bien sûr de sa combustion, sur le climat".

En savoir plus

COP 23 - Macky Sall en route pour Bonn

Le président de la République, Macky Sall a quitté Dakar aujourd'hui à destination de Bonn… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.