Sénégal: Gamou 2017 - Médina Baye prévient contre toute pénurie d'eau

22 Novembre 2017

La famille de Cheikh Ibrahim NIASSE et les membres du Comité d'organisation des manifestations et activités de la Faydah ont tenu une réunion préparatoire du Maouloud (Gamou) 2017 de Médina Baye.

Une réunion au cours de laquelle les membres dudit Comité ont beaucoup insisté sur l'approvisionnement correct en eau.

«Ceux qui connaissent Kaolack, savent que nous recevons beaucoup de monde et nous sommes confrontés à des problèmes d'eau. Nous avons tenu un comité régional de développement à Kaolack et les doléances ont été exprimées. Il ne faut pas attendre jusqu'ici pour nous dire, peut-être on fera ceci ou cela », a prévenu Mohamed Bachir NIASSE, représentant du Khalife à la rencontre, dans les colonnes du journal L'Enquête. Avant d'ajouter : «si ce n'est pas possible, il faut nous le dire clairement.

Les bornes fontaines qui ont été installés ne donnent rien. La pression n'est pas forte. A chaque fois, la même situation se pose. Nous avions prévu ce genre réactions».

Ces complaintes et craintes ne sont pas tombées dans les oreilles d'un sourd. En effet, le représentant de l'Office des forages ruraux (OFOR), Mamadou DIOH a rassuré les populations que toutes les dispositions seront prises pour qu'il n'y ait aucun problème d'eau.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Wal Fadjri

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.