Afrique: Le Roi du Maroc au 5ème Sommet UA-UE d'Abidjan - Une présence « au plus haut niveau »

document

Le Souverain marocain est arrivé dimanche après-midi à Abidjan pour une visite de travail et d'amitié en République de Côte d'Ivoire au cours de laquelle il inaugurera certaines réalisations de son pays en Côte d'Ivoire et participera également aux travaux du 5ème Sommet Union Africaine-Union Européenne, qui se tiendra les 29 et 30 novembre dans la capitale économique ivoirienne.

Une présence « au plus haut niveau » qui en dit long sur la détermination du Royaume chérifien, certes à protéger ses intérêts en Côte d'Ivoire où le Maroc est le premier investisseur étranger et où il a réalisé plusieurs projets, dont le débarcadère de Locodjoro (Abidjan) et le Centre de formation multisectoriel Mohammed VI de Yopougon.

Mais aussi à éviter la politique de la chaise vide face à ses ennemis soutenant les séparatistes de la fantoche « République Sahraouie », même si la participation du Polisario à ce sommet n'entraînera aucun changement sur la position de l'Union Européenne qui continue à ne pas reconnaître ce dernier.

De même qu'en plus de conforter les bonnes relations qu'entretiennent le Roi Mohammed VI et le président Alassane Ouattara, cette visite du Souverain marocain en dit long sur la détermination du Royaume chérifien à faire de l'Afrique et de son développement une priorité.

Le Maroc constituant un pont stratégique entre l'Afrique et l'Europe et jouant un rôle important en matière de prévention des conflits, de maintien et de consolidation de la paix dans le Continent noir, sans oublier qu'il apporte une précieuse contribution à l'Afrique et à sa famille institutionnelle africaine sur les plans tant du développement que des réformes.

Il est à noter que 5.000 participants dont 83 Chefs d'Etat et de gouvernement représentant 55 pays d'Afrique et 28 d'Europe, sont attendus à Abidjan pour cette 5ème édition du sommet UA-UE au cours de laquelle les dirigeants des deux continents se pencheront sur l'avenir des relations entre l'UE et l'Afrique et mettront l'accent sur l'investissement dans la jeunesse. Il s'agit là d'une priorité pour l'Afrique comme pour l'UE, 60 % de la population africaine ayant moins de 25 ans.

D'autres priorités du partenariat UE-Afrique seront examinées au cours du sommet, à savoir notamment:

la paix et la sécurité

la gouvernance, notamment la démocratie, les droits de l'homme, les migrations et la mobilité

l'investissement et le commerce

le développement des compétences

la création d'emplois.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.