Mali: 3ème Session du Comité National de pilotage du projet -1 de P2RS - Un coût de financement de 31,94 milliards de FCFA pour le Mali

Le Secrétaire Général du ministère du Ministre de l'Agriculture, Dr Abdoulaye Amadou, a présidé les travaux de la troisième session du Comité National de Pilotage du Projet-1 du Programme de Renforcement de la Résilience à l'Insécurité Alimentaire et Nutritionnelle au Sahel (P2RS).

C'était hier , à la Direction nationale des finances et des matériels du ministère de l'Agriculture en présence du représentant des Départements Ministériels, de la Banque Africaine de Développement, les Gouverneurs de Régions, les Présidents des Conseils Régionaux et les Membres du Comité National de Pilotage.

Il faut rappeler que, l'Accord de prêt et le protocole du Projet du Programme de Renforcement de la Résilience à l'insécurité Alimentaire et Nutritionnelle au Sahel (P2RS) ont été signés avec la Banque Africaine de Développement (BAD), le 12 Décembre 2014. Ce Projet-1 a été lancée officiellement le 16 décembre 2015.

Il a pour objectif global de contribuer à la réduction de la pauvreté, l'amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel.

Son objectif spécifique est d'accroitre, sur une base durable, la productivité et les productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques au Sahel. Le P2RS a enregistré son premier décaissement sur le fonds FAD, le 23 octobre 2015.

Les activités du projet menées par composante en 2017 concernent essentiellement la poursuite de la mise en œuvre des préalables incontournables des projets agricoles pour une bonne programmation et un démarrage effectifs des activités sur le terrain et se résument comme suit: la mise à jour et la publication de l'Avis Général de Passation de Marchés; la révision de la liste des biens et services suite aux requêtes de regroupement et de changement de modes d'acquisition de certaines activités; la finalisation de l'élaboration du manuel de procédure administrative financière et comptable du Projet; la finalisation de la signature de conventions avec 13 Directions techniques partenaires et la mise à leur disposition des fonds de roulement des activités; l'acquisition et la distribution de 20 000 moustiquaires imprégnées d'insecticide; la réalisation de l'audit de l'exercice comptable 2016 et son approbation par le bailleur; la tenue des Comités Techniques de Suivi Régional de Kayes, Koulikoro et Ségou; le recrutement de bureaux Ingénieurs Conseils pour les études contrôles et surveillances des travaux de réalisation des points d'eaux et des infrastructures et aménagements ruraux ; le recrutement d'un consortium d'ONG chargé du développement des chaines de valeur et des marchés régionaux; la relance en DAOI et le recrutement des entreprises pour la réalisation de 168 forages positifs dans les régions de Kayes et Koulikoro; l'élaboration et le lancement du DAOI pour l'acquisition de 17 000 kits d'intrants agricoles; la signature de la Maitrise d'ouvrage Déléguée avec l'AGETIER; la détermination de la situation de référence du projet.

Aux dires du secrétaire général, l'exercice financier 2018 du P2RS, avec un budget de 11 milliards 754 millions de FCFA, sera essentiellement consacré au financement des travaux qui ne nécessitent pas d'étude au préalable, les études de travaux de réalisation des infrastructures hydro-agricoles, des acquisitions de biens et des services et des conventions avec les Directions Techniques.

Pour le Mali, le coût du Projet est estimé à 31,94 milliards de FCFA. Ce coût est réparti entre un prêt et un don FAD de 27,15 milliards de FCFA chacun, soit 85%, le Gouvernement du Mali pour 4,14 milliards de FCFA, soit 13% et les bénéficiaires pour 650 millions de FCFA, soit 2%.

Le projet sera mis en œuvre sur une durée de vingt ans, en phases successives de cinq, dans le cadre de la réalisation de l'objectif « Zéro faim en 2032 » de l'Alliance globale pour la résilience au Sahel (AGIR).

Au cours de cette troisième session du comité national de pilotage, les membres ont examiné le projet de Programme de Travail et Budget Annuel 2018 et formulé des recommandations visant à l'amélioration de sa mise en œuvre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.