Afrique: Le Roi Mohammed VI - «Si l'UMA avait réellement existé, nous serions plus forts face au défi migratoire»

Les travaux du cinquième sommet Union africaine-Union européenne, ont démarré, mercredi 29 novembre à Abidjan, en présence de nombreux chefs d'Etat et de gouvernement, sous le thème « Investir dans la jeunesse pour un avenir durable ».

Ainsi, des sujets tels que la paix et la sécurité, la gouvernance, la démocratie, les droits de l'Homme, la migration et la mobilité, les investissements et le commerce, le développement de compétences et la création d'emploi y sont abordés.

Intervenant à cette occasion, le Président ivoirien Alassane Ouattara a d'abord exprimé ses «chaleureux remerciements» à tous les Chefs d'Etat et de Gouvernement ainsi qu'au Secrétaire Général de l'ONU, aux Responsables des Organisations internationales et régionales, aux Invités spéciaux et aux Jeunes d'Europe et d'Afrique, d'avoir fait le déplacement d'Abidjan pour prendre part à ce 5ème Sommet Union Africaine-Union Européenne.

Et même si plusieurs personnalités ont également intervenues, notamment le Secrétaire Général de l'ONU, M. Antonio GUTTERES ; le Président du Conseil Européen, M. Donald TUSK ; le Président de la Commission de l'Union Européenne, M. Jean-Claude Juncker ; S.M. Mohammed VI en sa qualité de Leader de l'Union Africaine sur la Question de la Migration ; le Président de la Commission de l'Union Africaine, M. Mahamat Moussa FAKI ; force est de souligner que l'intervention du Président en exercice de l'Union Africaine, le Pr Alpha CONDE, Président de la Guinée, a été particulièrement remarquée, en ce sens qu'elle a saluée «l'engagement légendaire» du royaume chérifien dans les actions visant à la «libération d'Afrique».

« Nous nous félicitons et nous nous réjouissons de votre présence ici qui démontre votre engagement panafricain, votre foi dans la dignité et l'unité de l'Afrique », a lancé Alpha Condé à l'endroit du Roi Mohammed VI, à l'ouverture des travaux de ce sommet UA-UE dont c'est la première édition à se tenir en Afrique subsaharienne.

Faut-il indiquer que le Roi Mohammed VI a, en sa qualité de Leader de l'Union Africaine sur la Question de la Migration, prononcé un discours dans lequel il a rappelé que les relations entre l'Afrique et l'Europe ont, de tout temps, été marquées par les déplacements humains et les flux migratoires et que des dizaines de milliers de migrants africains essayent chaque jour de rejoindre l'Europe, souvent au péril de leur vie.

«Nos groupements régionaux auraient pu être plus efficaces face à cette situation. Et l'on peut à juste titre penser que, si l'UMA avait réellement existé, nous serions plus forts face à ce défi. Or, hélas, l'UMA n'existe pas! Et les flux migratoires, à la faveur de conflits régionaux, sont souvent la proie de réseaux de trafics divers, allant des stupéfiants aux filières terroristes», a regretté le Roi affirmant que «le Maroc, en fait les frais depuis longtemps, et aujourd'hui encore». (lire le discours sur : https://www.h24info.ma/maroc/plaidoyer-de-mohammed-vi-limmigration-somme...).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: ANI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.