5 Décembre 2017

Madagascar: Elections - Les présidents de ligues renvoient la balle à la FIFA

Une lettre sera envoyée au Tribunal arbitral du Sport (TAS), à la Confédération africaine de Football (CAF) et à la Fédération internationale de football (FIFA) pour dénoncer des abus de pouvoir de la Commission nationale électorale (CNE).

Un nouveau rebondissement dans le feuilleton des élections au sein de la Fédération malgache de football (FMF). Les présidents de ligues sont enfin sortis de leur silence face à la situation qui prévaut actuellement.

« Nous n'allons pas rester les bras croisés si nous n'avons pas gain de cause suite aux recours envoyés à la commission compétente concernant nos camarades présidents de ligues Atsimo-Andrefana et Bongolava » a fait savoir, Jacques Ramaroson, président de l'association des présidents de ligues lors d'une conférence de presse à l'Hôtel Anjary à Tsaralalàna.

Des recours ont été déjà envoyés notamment pour Antoine Rajoroarisisera, Myriame Raby, Raherisoa et Giscard Adriano.

Selon les textes, la décision de la commission de recours est attendue au plus tard le 12 décembre soit 14 jours après le dépôt des recours.

Parmi les candidatures recalées figure celle du président de la ligue d'Atsimo-Andrefana, Raherisoa. Son dossier a été déposé hors délai selon la CNE, mais, pourtant, l'accusé de réception a été envoyé.

Profitant de la rencontre d'hier, Raherisoa d'expliquer « C'est un peu étonnant, si le président en exercice ne respecte pas le délai de dépôt de candidature.

J'ai déposé mon dossier auprès du secrétaire général de la ligue et une copie auprès du SG de la FMF, mais, grande fut ma surprise en ne voyant pas mon nom sur la liste des candidats éligibles à la présidence de la ligue ».

Pour le cas de Bongolava pour la section de Tsiroanomandidy, Désiré Rakotoarimino a apporté plus de précisions sur le déroulement de l'élection. « Les 21 clubs sont tous légaux et respectent les critères, mais, la CNE n'a pas reconnu le résultat pour favoriser l'élection de certains candidats » a-t-il déclaré.

Respect des textes. Les 13 présidents de ligues ont haussé le ton quant au respect des règles d'éthique régissant le sport ainsi que les textes réglementaires relatifs au football.

« Nous sollicitons l'intervention de la FIFA pour assainir cette situation suivant les dispositions de l'article 26 du code électoral de la FMF.

Nous exigeons l'application stricte du code électoral et requérons que les dossiers devant la Commission de recours soient examinés et statués dans les délais et jusqu'au verdict aucune élection ne pourra se tenir.

Nous exigeons l'application stricte des textes et le respect de la répartition des attributions entre la CNE qui ne peut diriger les opérations électorales au niveau fédéral et les délégués de la Commission électorale régionale qui dirigent les opérations électorales au niveau des ligues et des sections.

Le processus électoral est suspendu jusqu'à l'accomplissement de ces résolutions, notamment les élections des présidents de ligues prévues se tenir le 15 décembre 2017 prochain » telle est la teneur de leur décision.

Ainsi, les 13 présidents présents à la conférence vont porter l'affaire devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), à la Confédération africaine de Football (CAF) et à la Fédération Internationale de Football Association (FIFA).

Madagascar

Séminaire international - Sur la biosécurité des laboratoires

Des participants au séminaire international. Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.