8 Décembre 2017

Cameroun: « En cas de piqûre, il y a dilatation des vaisseaux sanguins »

interview

Il y a quelques jours à Douala, un individu succombait des suites de piqûres d'abeilles. Comment comprendre cette situation ?

D'après la science et le vécu quotidien, les abeilles sont des insectes sociables. Elles vivent en colonie et chaque colonie est formée de trois castes constituées d'une seule reine, qui est la reine de toute la colonie. Des milliers d'ouvrières et parfois de faux bourdons qui sont des mâles. Dans la colonie, ce sont uniquement les femelles qui possèdent la glande à venin située au niveau du dernier segment de leur abdomen. Toute ouvrière qui pique un être humain est appelée à mourir dans les minutes qui suivent, parce que le dard s'arrache et son abdomen reste ouvert.

Les abeilles émettent chacune un parfum particulier qu'on appelle phéromone pour communiquer, selon qu'il y a une source alimentaire (nectar, pollen... ) pour les mobiliser à la collecte ou si elles sont en situation de danger. Les phéromones royales émises par la reine permettent la concentration de la colonie et l'organisation de la vie sociétale. Par contre, les ouvrières émettent deux types de phéromones à savoir celle de rassemblement, secrétée par la glande de Nasanov, la phéromone d'alarme ou d'alerte produite par la glande à venin qui favorise le déclenchement du réflexe d'attaque chez les autres abeilles.

Quelles mesures peut-on prendre pour qu'un individu ainsi attaqué ne succombe pas à ces piqûres ?

En cas de piqûres d'un seul individu par des centaines d'abeilles, il y a dilatation de tous ses vaisseaux sanguins puis le sang ne peut plus arriver au cœur, et il est appelé à mourir. Par contre, pour une personne allergique, une seule piqûre peut être fatale, parce qu'il aura une gêne respiratoire, un choc et une perte de conscience. Dans le second cas, on peut trouver des médicaments en pharmacie.

Peut-on prévenir un tel comportement des abeilles, si oui, comment ?

Nous conseillons aux apiculteurs de ne pas s'approcher des abeilles s'ils ne sont pas correctement protégés, d'utiliser des enfumoirs pour les calmer afin d'inhiber la communication faite à travers l'odeur de phéromone d'alarme produites par les ouvrières. Il faudrait aussi éviter de passer à proximité des abeilles quand on s'est parfumé, l'odeur du parfum renvoyant à celui du nectar.

Cameroun

Qui remportera l'Ecran d'or ?

Après une semaine d'activités et de compétition, le rideau tombe ce soir à Yaoundé… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.