9 Décembre 2017

Mali: Vers l'élaboration d'une cartographie des femmes fistuleuses sous traitement au Mali

Bamako, Mali — Les participants à une rencontre sur la problématique de la fistule obstétricale et la prise en charge des cas enregistrés dans les communautés, tenue vendredi, à Sikasso, à 380 km au sud de Bamako, ont préconisé, à l'issue de leurs travaux, l'élaboration d'une cartographie des femmes fistuleuses sous traitement au Mali, le suivi rigoureux des malades, la sensibilisation de celles potentiellement exposées et la réinsertion socio économique de l'ensemble des femmes victimes de la fistule, rapporte, samedi, l'Agence malienne de presse (AMAP).

Ils ont plaidé pour un changement de stratégie dans la lutte contre la maladie, après avoir relevé l'insuffisance de l'appui aux activités d'information, d'éducation et de communication (IEC, ainsi que le manque de suivi en matière de formation de prestataires de santé qualifiés

La rencontre a porté sur les activités de prévention et de prise en charge de la fistule dans la région Sikasso, selon les recommandations du document de stratégie élaboré en 2016 par le ministère malien de la Santé, en collaboration avec les partenaires techniques et financiers .

Plusieurs responsables régionaux des services socio-sanitaires et de la société civile, ainsi que des membres du comité de pilotage du projet Fistula Mali opérant dans la région de Sikasso ont pris part à la rencontre.

Selon le ministère malien de la Santé, la fistule obstétricale est devenue un problème de santé publique au Mali et est surtout due aux phénomènes de mariage précoce et de l'excision très pratiqués dans ce pays.

Mali

Les magistrats grévistes menacent de sortir une affaire de corruption

En réponse à la suspension de leurs émoluments, les deux syndicats de la magistrature malienne ont… Plus »

Copyright © 2017 Infos Plus Gabon. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.