9 Décembre 2017

Centrafrique: L'installation d'un préfet à Kaga-Bandoro fortement perturbée

En Centrafrique, à Kaga-Bandoro, située à quelque 400 km au nord de la capitale Bangui, la cérémonie d'investiture du nouveau préfet a été largement perturbée par un lancer de grenades samedi 9 décembre. En cause, le refus des groupes armés présents sur place de donner quelque crédit à un retour de l'autorité de l'Etat dans cette région.

La matinée de samedi avait déjà été mouvementée à Kaga-Bandoro, lorsqu'une roquette avait été tirée en direction du camp de la Minusca, où près de 20 000 personnes vivent toujours amassées dans un site de déplacés. Heureusement, aucune victime n'est à déplorer dans cette attaque.

Plus tard, aux alentours de 10h, une grenade a été lancée lors de la cérémonie qui instaurait le colonel Augustin Toumbou dans ses nouvelles fonctions de préfet. Ici non plus, sans faire de dégâts humains.

En revanche, la préfecture a été totalement incendiée lors de manifestations qui ont réuni environ 200 personnes.

Le FPRC de Noureddine Adam et le MPC de Mahamat al-Khatim se disent étrangers à l'origine cette grogne et préfèrent parler de mouvements spontanés de la population. Toujours est-il que ces deux factions de l'ex-Seleka avaient signifié, il y a plusieurs semaines, leur désaccord à l'instauration d'un nouveau préfet à Kaga-Bandoro.

De son côté, la Minusca condamne ces agissements tout en réitérant son soutien au gouvernement centrafricain et demande aux habitants l'arrêt des manifestations.

Centrafrique

Trois groupes d'ex-Seleka annoncent une alliance au nom de la paix

En Centrafrique, les dirigeants des trois principaux groupes politico-militaires issus de la Seleka ont conjointement… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.