10 Décembre 2017

Tunisie: Proche de la commedia dell'arte

Dans cet espace consacré à la politique, alignées sur des chaises au dos haut, elles décident de faire leur révolution en adoptant de nouvelles législations qui attribuent un pouvoir absolu. Le droit de la femme laide, de la vieille femme, de choisir son amant, le partage à égalité avec les hommes de tous les biens, l'interdiction à l'homme d'entretenir une relation sexuelle avec une jeune femme avant d'en avoir une avec une femme laide ou vieille.

Les hommes se réveillent et trouvent qu'ils sont dépouillés de leurs vêtements. Ils portent les habits de leurs épouses. Tandis que leurs femmes au pouvoir organisent une fête pour célébrer les nouvelles législations. Le déguisement participe au bouleversement de l'ordre établi. Et les hommes, qui avaient le monopole des décisions, se retrouvent exclus dans ce jeu de rôle.

Comédie grinçante qui veut probablement se moquer de la société en délitement et des institutions politiques, et louer les femmes tout en les moquant. Chaque geste, chaque parole et chaque déplacement participent à l'harmonie de la pièce. Vivacité des dialogues, absence de longs monologues. Les comédiens ont imprimé à cette création humour et rire parfois forcés. Leur jeu est outré, proche de la Commedia dell'arte mais plein d'énergie. Un petit souci au niveau des tenues vestimentaires qui rappellent celles de la pièce «Farka Saboun» et n'ont rien d'originaux.

Tunisie

Vers une sanction du Club Africain par la FIFA ?

Le Club Africain est face à un nouveau problème. La formation de Tunis a été rappelé… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.