11 Décembre 2017

Cote d'Ivoire: Changement Climatique - La Côte d'Ivoire assume le leadership dans la CEDEAO

Photo: One Planet Summit
One Planet Summit

Au cours des dernières années, nous avons constaté une certitude croissante et des preuves indélébiles des impacts négatifs du changement climatique.

Les chaînes d'approvisionnement sont perturbées, les prix des produits de base connaissent une volatilité accrue et les communautés sont gravement touchées. Les coûts globaux des phénomènes météorologiques et climatiques extrêmes sont déjà de l'ordre de dizaines de milliards de dollars par an.

Aux États-Unis, rien qu'en 2016, ces coûts s'élevaient à plus de 50 milliards de dollars US, et l'année 2017 a été marquée par le plus grand nombre d'ouragans consécutifs enregistrés à l'ère des satellites. De plus, les chiffres préliminaires mettent à 365 milliards de dollars US les coûts combinés des tempêtes tropicales ou des ouragans (tels que Cindy, Maria, Harvey, Irma ou Jose) qui ont frappé les États-Unis et les Caraïbes durant l'année 2017. Mais le coût des êtres chers partis durant ces tempêtes et le poids de reconstruire la vie pour ceux qui ont survécu ne sauraient être estimés. Tout cela pour dire que le changement climatique est réel, quoi qu'en disent certains...

-L'accord de Paris a envoyé un signal clair aux entreprises et aux investisseurs du monde entier qu'un avenir à faible émission de carbone est possible. Parmi les Etats signataires, la Côte d'Ivoire fut l'un des pays à ambitionner le taux de réduction inconditionnelle de CO2 le plus ambitieux de toute la région CEDEAO à l'horizon 2030, à savoir 28%. (Voir Table).

Niveau inconditionnel de réduction de CO2

Cote d'Ivoire

28%

Nigeria

20%

Ghana

15%

Liberia*

15%

Guinée

13%

Maroc

13%

Togo

11.14%

Burkina Faso

6.60%

Senegal

5%

Niger

3%

*Sous conditions

Les autorités ivoiriennes ont aussi pris l'engagement de porter jusqu'à 42% la proportion d'énergie renouvelable dans la capacité énergétique du pays durant la même période. Cependant, un fait essentiel doit être souligné: la seule façon pour les économies émergentes de réduire leur effet carbone, c'est d'accroître les investissements verts, en particulier dans les énergies renouvelables, dans les constructions dites « vertes », et dans la réduction de la déforestation. Dans la transition énergie / climat, les opportunités sont énormes: c'est l'histoire de la croissance du futur.

Le rythme auquel ce changement se fait est fascinant. Maintenant la question est: Comment l'économie de la Côte d'Ivoire peut-elle en bénéficier? C'est pour répondre à cette question que le ministère de l'Energie, du Pétrole et du Développement des énergies renouvelables organise en collaboration avec la Société financière internationale (IFC) un atelier de haut niveau les 14 et 15 décembre prochain à la Salle des Fêtes du Sofitel Hôtel Ivoire. Le gouvernement ivoirien a besoin d'un plan et d'une politique clairs ; - parce que le risque de politiques publiques inadéquates est le plus grand obstacle à l'augmentation de l'investissement privé dans tout secteur. Si les politiques sont adaptées et les règles du jeu connues, les investisseurs réagiront pour apporter les capitaux nécessaires au développement des énergies renouvelables.

La Cote d'Ivoire se positionne en chef de file dans la CEDEAO. Ceci n'étonne guère : le pays est connu pour donner l'exemple dans bien de secteurs. Ici, les autorités ivoiriennes ont marqué leur volonté d'attaquer le problème du changement climatique, et cela sans mettre à cet engagement aucune condition d'assistance des bailleurs de fonds. Il revient maintenant aux institutions de financement du développement (telles que la SFI/IFC, la BAD, l'AFD, KfW, etc.) de se rallier derrière les autorités pour apporter le soutien nécessaire aux investisseurs privés, ce pour accélérer les investissements dans ce domaine.

*Représentante régionale de la Société financière internationale (IFC),

En savoir plus

SM le Roi prend part mardi à Paris aux travaux du Sommet mondial sur le climat "One Planet Summit"

SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, prendra part, mardi à Paris, au Sommet mondial sur le climat "One… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.