11 Décembre 2017

Guinée: Le Festival des ARTs du pays

Le Festival des arts de Guinée (Festargui) est un évènement international culturel et touristique, initié par le label Tinkisso Record, alliant modernité et tradition, qui s'étale sur dix jours dans la commune urbaine de Dabola, en Guinée Conakry.

La deuxième édition de ce que l'on peut désormais qualifier de fête populaire pour tous, qui aura lieu du 23 décembre au 1er janvier 2018, est placé sur le thème « Ecotourisme et festival : opportunités de développement durable ».

L'objet premier de ce rendez-vous est de faire de la préfecture de Dabola en particulier et de la Guinée en général une véritable destination culturelle, artistique et touristique en contribuant à l'animation, la valorisation des sites touristiques et la promotion des œuvres d'arts et des artistes de la Guinée. Il s'agit aussi d'offrir aux différents acteurs culturels et touristiques des opportunités commerciales par la valorisation du patrimoine historique, matériel et immatériel à court, moyen et long terme. L'on y planifie des évènements internationaux autour desquels acteurs et amateurs peuvent se rencontrer, afin d'échanger, de réfléchir sur les enjeux et perspectives qui peuvent se dessiner aux niveaux local, national et international, pour construire une bonne stratégie de développement durable et partagé.

Au programme de cette grande récréation où se joignent utile et agréable, musique et danse, exposition et vente, sport et loisir, visite touristique, mode et tendance ainsi qu'artisanat et tradition.

La ville de Dabola, au centre géographique de la Guinée, se prête naturellement à cet évènement par son immense patrimoine culturel et son abondante diversité ethnique qui permettent au festival de se révéler comme une véritable opportunité de rassemblement et d'unification.

Ainsi ce festival soutient-il des projets de développement communautaire et organise des formations et des conférences-débats.

Que dire des multiples rivières et cours d'eau qui mettent en évidence la richesse environnementale de la région et la nécessité de sensibiliser les habitants aux questions comme la préservation de l'environnement, le tourisme écologique, la mise en garde contre les feux de brousse volontaires incontrôlés, la coupe sauvage des forets, etc..

Est-il encore besoin de rappeler l'aspect économique d'un tel évènement, en évoquant l'arrivée massive des festivaliers qui constitue un atout majeur pour l'économie locale, en espérant que les commerces de la place soient renfloués (restaurants, hôtels, commerce, artisanat...).

L'un des secrets de la réussite du Festargui est bien entendu sa programmation de qualité, riche et diverse composée d'artistes en herbe, traditionnels et modernes, amateurs et professionnels, internationaux et nationaux de tous les genres de musique.

Gageons que pour son deuxième essai, les attentes se feront encore plus pressantes car de manière quasi exceptionnelle, le festival contribue à optimiser les activités culturelles, touristiques et de loisirs.

L'on apprécie à sa juste valeur la contribution de la première édition, qui avait permis de renforcer la cohérence des acteurs et occasionné une meilleure répartition des évènements sur le territoire, rendant par la même occasion le pays plus accueillant et attractif. Alors, à l'instar de la Guinée et si l'on est animé par une réelle volonté d'encourager la mise en valeur des patrimoines historique et préhistorique, soutenons ce bel élan.

Guinée

Remaniement au sein de l'UFDG - Cellou Dalein responsabilise un nouvel adhérant

Le chef de file de l'opposition guinéenne a décidé de procéder à un remaniement au… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.