11 Décembre 2017

Libye: Trafic d'êtres humains - La Libye durcit ses mesures

Les forces armées basées dans l'est de la Libye ont entamé, le 10 décembre, des patrouilles le long de la frontière sud du pays pour lutter contre la contrebande et le trafic d'êtres humains.

« Des patrouilles militaires organisées par le bataillon Subul Assalam ont débuté dimanche près de la ville de Koufra, dans le sud-est du pays. Les activités de contrebande qui se déroulent dans la région nuisent à la prospérité de la Libye dans des proportions effrayantes », a affirmé Saeed Wanis, un officier de l'armée, soulignant qu'il était très difficile de sécuriser cette zone « en raison des étendues désertiques, qui exigent un grand nombre de soldats ».

Le bataillon Subul Assalam a émis, la veille, un communiqué menaçant à l'attention des trafiquants d'essence et d'êtres humains, affirmant qu'il ne « tolérerait aucun contrebandier » et que « les patrouilles militaires se poursuivraient 24 h sur 24 ». « Au cours des derniers jours, nous avons réussi à saisir neuf camions citernes chargés d'essence se dirigeant vers le Tchad à la périphérie de Rubiana, à 400 km à l'ouest de Koufra », a ajouté le bataillon.

Le sud de la Libye est le théâtre de nombreuses activités de trafic d'essence et de migrants, notamment en raison de ses vastes étendues désertiques et des conditions de sécurité précaires.

Libye

Merkel met en avant le rôle de l'Algérie dans le règlement des conflits en Libye et au Mali

La chancelière allemande Angela Merkel a mis en avant, lundi à Alger, le rôle de l'Algérie en… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.