12 Décembre 2017

Congo-Kinshasa: Lancement de la campagne de collecte des fonds pour les orphelins de Kimbondo

Avec ces différents dons à récolter, la pédiatrie « Mama koko », située à Mont-Ngafula, compte créer des activités génératrices de revenus de façon à assurer son bon fonctionnement et sa survie.

Par les temps qui courent, la Fondation pédiatrique de Kimbondo n'arrive plus à prendre en charge les orphelins qu'elle héberge. C'est dans ce contexte qu'intervient la campagne « Kaka Bolingo », traduisez « rien que l'amour », de collecte des fonds en faveur de ces orphelins.

Selon le porte-parole de cette structure, Nioni Masela, par cette action « Kaka Bolingo », la Fondation pédiatrique de Kimbondo « entend crier son ras-le-bol, dire qu'il est temps que notre indifférence cesse. Il est temps que nous fassions amende honorable en prenant soin de nous-mêmes. Pour faire soigner un enfant souffrant d'une malformation cardiaque ou physique, lui permettre d'avoir une vie normale, faudrait-il que ce soit des bénévoles étrangers qui le fassent ? Ce n'est pas normal que nous puissions manifester l'indifférence, l'insensibilité face à la souffrance des orphelins et autres nécessiteux. Il est temps que nous, Congolais, prenions en charge nos propres ennuis et tracas, que nous trouvions les moyens de mettre l'amour «Kaka Bolingo » en action pour changer les choses ».

Lancée depuis le samedi 9 décembre, cette action s'étend jusqu'au 25 décembre à Kinshasa où des personnes touchées par cet appel viendront partager le peu de leurs biens (en nature ou en espèce) avec ces orphelins de la pédiatrie « Mama Koko » de Kimbondo.

Dans ses démarches, la Fondation pédiatrique de Kimbondo n'est pas seule. Elle est soutenue par deux autres structures, à savoir « SOS Kinshasa » et « Les amis de la nature et des jardins ». Ces trois structures envisagent de passer la fête de Noël avec ces orphelins dans l'espace Fête Parfaite, situé à Gombe, qui leur est offerte charitablement.

« Ce lundi 25 décembre, nous voulons que des familles viennent se joindre à nous, offrir, nous partager de leur temps et de tout ce qu'ils auront en venant passer Noël avec ces orphelins. Une journée entière pour faire preuve d'amour et partager du pain, mais aussi et surtout des moments de danse avec la fanfare Masolo, de rire avec les humoristes tels que Ronsia, les Nyota qui se sont joints à nous avec Kaka Bolingo », a indiqué le porte-parole Nioni Masela.

Activités génératrices de revenus

À en croire Nioni Masela, « Kaka Bolingo » n'est pas qu'une affaire de Noël. Au-delà de ce premier partage, nous voulons que les dons (biens, argent) récoltés servent à affronter le quotidien avec un peu de sérénité. Avec ces différents dons, la Fondation pédiatrique, qui possède un terrain de 50 ha, va s'organiser à créer des activités génératrices de revenus de façon à assurer sa survie et résoudre certains problèmes. C'est le cas, notamment, d'un centre professionnel qui permette de mieux organiser la vie à l'orphelinat.

« En référence à un adage chinois, ce que nous voulons, c'est de ne pas donner aux orphelins le poisson, mais plutôt leur apprendre à pêcher. Car cela les rend autonomes et leur permet de préparer leur avenir », a déclaré Nioni Masela.

Comme on peut le constater, avec « Kaka Bolingo », on peut créer un univers meilleur. Il suffit donc de s'y mettre et le faire avec amour. Une cellule de fonds sera créée à l'espace Fête Parfaite pour déposer des dons. Un compte bancaire sera également ouvert. En guise de soutien à ces orphelins, les familles de 5 personnes qui payeront 200 USD, auront droit à deux T-Shirts. Tandis que les familles de 10 personnes, qui vont payer 400 USD, auront droit à 4 T-Shirts.

Congo-Kinshasa

Jean-Pierre Bemba fait appel de sa condamnation à la CPI

Ce mercredi, la Commission électorale congolaise, la Céni, doit rendre publique la liste définitive… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.