12 Décembre 2017

Afrique: Nouvelle politique de la coopération chino-africaine et chino-sénégalaise

L'ambassadeur de la République populaire de Chine au Sénégal a décliné hier, lundi 11 décembre, les bases du nouveau type de relation internationale que son pays entend nouer avec les pays africains pour la construction d'une communauté de destin Chine-Afrique et Chine-Sénégal.

S'exprimant lors de la troisième édition du séminaire des médias sénégalais, Zhang Xun a précisé que cette nouvelle feuille de route, déclinée par Pékin, «rejette la loi du plus fort et préconise le respect mutuel, l'équité, la justice, la coopération et le principe gagnant-gagnant».

Construction d'une communauté de destin Chine-Afrique et Chine-Sénégal, c'est l'objectif que vise la nouvelle diplomatie chinoise dans le cadre de sa coopération avec les Etats africains. S'exprimant hier, lundi 11 décembre, lors de la troisième édition du séminaire des acteurs des médias sénégalais tenu à Somone, Zhang Xun, ambassadeur de la Chine au Sénégal est largement revenu sur cette nouvelle feuille de route de la diplomatie chinoise en Afrique, validée par le 19e congrès du Parti communiste chinois (Pcc) tenu en octobre dernier à Beijing.

Soulignant, dès l'entame de son allocation, que ce nouveau cadre de coopération que Pékin entend développer avec les pays africains «rejette la loi du plus fort et préconise le respect mutuel, l'équité, la justice, la coopération et le principe gagnant-gagnant», l'ambassadeur Zhang Xun précise que la Chine vise un partenariat pacifique basé sur les objectifs communs. Revenant sur quelques axes de cette nouvelle feuille de route, Zhang Xun indique qu'au plan sécuritaire, la Chine bannit l'utilisation de la force et préconise un règlement des différends par le dialogue et la discussion mais aussi la coordination des actions pour répondre aux menaces de sécurité conventionnelles et non conventionnelles ainsi que la lutte contre toute forme de terrorisme.

Sur le plan économique, la Chine, selon toujours son ambassadeur au Sénégal, prône une mondialisation économique basée sur la solidarité et la libéralisation du commerce et de l'investissement, le tout dans le respect du «principe gagnant-gagnant». Au plan culturel, la Chine préconise également, dans sa nouvelle feuille de route, le respect de la diversité des civilisations, récuse les conflits et l'idée de la supériorité d'une quelconque civilisation, entre autres. Poursuivant son exposée, Zhang Xun a insisté sur les forts liens qui unissent son pays à l'Afrique notamment le Sénégal. «La Chine vient de tracer les perspectives de son développement pour les trente prochaines années, les pays africains travaillent à la mise en œuvre du programme de développement durable à l'horizon 2030 et de l'agenda 2063, et le Sénégal notamment, est en pleine réalisation du Pse (Plan Sénégal émergent)», a-t-il souligné.

Avant d'ajouter que «ces stratégies de développement cohérentes partagent des contenus et objectifs similaires et présentent l'énorme potentiel pour la coopération Chine-Afrique et Chine-Sénégal». «Il nous faut abandonner résolument la mentalité de la guerre froide et la politique du plus fort et suivre une nouvelle voie pour la relation entre Etats qui privilégie le dialogue et le partenariat plutôt que la confrontation et les alliances», lance encore le diplomatique tout en vantant des progrès réalisés par son pays dans le domaine du développement. En effet, selon lui, la Chine dont le Pib en 1978 était de 160 dollars a su assurer la satisfaction des besoins élémentaires et quotidiens de plus d'un milliards de personnes, avec un Pib par habitant supérieur à 8000 dollars aujourd'hui. Et, devenant ainsi la deuxième puissance économique du monde avec une contribution de plus de 30% à la croissance mondiale.

Prenant la parole, à son tour, LV Yifeng, Conseiller économique et commercial près de l'ambassade de Chine, rappelant les réalisation de son pays au Sénégal, a annoncé un certain nombre de projets dont celui des 200 forages en cours de réalisation dans le domaine du pétrole, la construction prochaine du barrage de Afignam, dans le domaine agricole, et l'agrandissement de l'hôpital pour enfant de Diamniadio dès l'année prochaine, dans le domaine de la santé. Mais il y a aussi la construction de trois stades régionaux sans oublier l'autoroute Ila Touba, pour ne citer que ceux-là.

Sénégal

Non au silence sur les droits humains lors de la visite du président chinois

Le président Macky Sall ne doit pas passer sous silence la question du respect des droits humains lors de la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.