12 Décembre 2017

Afrique: Climat - Emmanuel Macron a besoin d'un "choc", d'actions concrètes

Deux ans après la COP 21 de Paris, le président français Emmanuel Macron a convié ses pairs à un nouveau sommet sur le climat pour redynamiser l'accord de Paris après le retrait des Etats-Unis. L'Afrique attend toujours les 100 milliards de dollars promis.

100 milliards d'ici à 2020. Ce fut l'engagement pris par les Etats du Nord en 2015, pour éviter que le réchauffement de la planète ne dépasse 2 degrés durant ce siècle, pour financer la transition et aider les pays pauvres à s'adapter au réchauffement climatique. Deux ans plus tard, 170 pays sur 190 ont ratifié l'Accord de Paris. Mais les engagements restent faibles pour influer la hausse des émissions de gaz à effet de serre.

Si la dynamique est faible, quelques initiatives positives ont été créées. C'est le cas d'une alliance de vingt pays, dont la France, le Royaume Uni, le Canada, etc, pour sortir du charbon. Les émissions de gaz à effet de serre sont reparties à la hausse en 2017, les Etats ont du mal à concilier croissance et énergies vertes. Et l'objectif de 100 milliards d'euros à rassembler pour 2020 est encore loin d'être atteint. Pour l'heure, seulement 25 milliards ont été recueillis, selon plusieurs ONG.

L'Objectif d'Emmanuel Macron, c'est de prouver l'utilité de "son sommet". Compte tenu de l'urgence, il doit mobiliser des fonds publics et financiers. L'enjeu pour le président français, c'est d'inciter les grandes banques et les entreprises à réorienter leurs capitaux dans une économie verte.

Pour le président de l'organisation WWF, " c'est en mettant le climat au cœur des marchés financiers que l'on arrivera à changer les choses. Les ONG restent vigilantes, pour éviter une simple "façade verte" d'entreprises.

Compte tenu du retrait des Etats-Unis qui avaient promis 3 milliards de dollars, il faudrait trouver d'autres solutions. Mais d'autres voix américaines se feront entendre lors de ce sommet, notamment celles de villes et d'entreprises américaines. Le président français a mis en garde son homologue américain Donald Trump sur sa "responsabilité", rappelant que "le seuil de l'irréversible a été franchi"

Emmanuel Macron doit trouver de nouveaux moyens de financement pour assurer l'équilibre de la planète. Le milliardaire américain, Bill Gates a déclaré : "Macron a le leadership contre le changement climatique".

"Paris a l'ambition d'être la capitale de la finance verte", a déclaré le ministre de la transition écologique, Nicolas Hulot.

Afrique

Le WAC patatrac

Décidément le vendredi 21 septembre 2018 laissera un bien mauvais souvenir aux cadors du football.… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.