13 Décembre 2017

Burkina Faso: 11-décembre 2018 à Manga - Pô refuse de recevoir le flambeau

Le 12 décembre dernier à 10h, la nationale numéro 5 était bondée de monde. La population protestait contre la manière dont sera célébrée le 11-Décembre 2018. La province du Nahouri ne bénéficie pas d'un investissement. Telle est la cause de cette manifestation.

Le 12 décembre dernier, il est 10h lorsque la population de Pô commence à converger vers la sortie de la ville. A 11h, des milliers de femmes, d'hommes, d'enfants et de vieillards barrent la voie. A 11h 30mn, des informations donnent le niveau d'évolution du cortège du gouverneur qui se trouve vers Toece, à 75 kilomètres de Pô. La tension monte davantage et les manifestants sont prêts à en découdre avec la délégation qui se dirige vers Pô, avec le flambeau du 11-décembre.

A 13h, un émissaire, élu régional, vient pour plaider, mais en vain. Par la suite, un message du haut-commissaire est transmis à la population. Celui-ci négocie le passage pour croiser le cortège afin de poser les doléances. Refus catégorique ! Pour le responsable Xavier Kouzibe, de nombreuses réalisations ont été promises à la région dont 50 kilomètres de goudron, une salle polyvalente, un stade régional et bien d'autres infrastructures, mais le Nahouri et le Bazega n'ont jusque là rien qui leur revient.

Pour lui, ce mouvement d'humeur vise à réclamer au gouvernement burkinabè, 15 kilomètres de routes bitumées dans le Nahouri et 15 autres dans le Bazega. Sinon, les populations ne se sentent pas concernées par cette fête, a-t-il dit.

De nombreuses rencontres ont été organisées à Ouaga, à Manga pour plaider cette cause. Malheureusement, les autorités font la sourde oreille. Selon Kouzibe, cette fête, au lieu de constituer une occasion d'union, va diviser davantage la région. Ils disent bloquer le flambeau afin que le gouvernement fasse des investissements à temps.

La tension était vive et les jeunes étaient remontés contre cette « négligence » de la province car au niveau des budgets des mairies, la province ne bénéficie pas de réalisations pour l'année 2018, selon les maires. Au moment où nous quittions les lieux à 14h, aucune solution n'avait encore été trouvée. Les minutes qui ont suivi, ont été très difficiles pour la délégation du gouverneur qui sera bloquée au péage, l'obligeant à rebrousser chemin. Quelques instants après, les différentes barrières seront relevées.

Burkina Faso

Pharmacie - L'OOAS peaufine un plan de réglementation communautaire

La première réunion du Comité de pilotage du projet pour l'harmonisation de la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.