13 Décembre 2017

Mali: L'ex-général Moussa Sinko Coulibaly dévoile ses ambitions politiques

Après avoir adressé début décembre 2017 une lettre de démission à sa hiérarchie, le général Moussa Sinko Coulibaly fait la Une de tous les journaux au Mali et prend la parole. Il dévoile ses ambitions pour le pays.

Désormais, c'est à visage découvert que celui qui fut ministre de l'Administration territoriale entre 2012 et 2013 évolue. Le général Moussa Sinko Coulibaly explique pourquoi il a démissionné de l'armée, condition sine qua non pour faire de la politique. Il propose « de mettre le Mali au cœur de nos préoccupations. Nous ne pensons pas qu'aujourd'hui ce soit la préoccupation première de l'équipe qui est en place ». L'ex-militaire appelle de ses vœux un « renouveau et une nouvelle gouvernance ici, au Mali ».

Et quand on demande au général démissionnaire, âgé de 45 ans, s'il est candidat à l'élection présidentielle de 2018, il avance à pas feutrés. « Je fais partie de ceux qui souhaitent aujourd'hui ce changement et je souhaite mettre toute mon énergie et toute ma force au service » de cet objectif. A l'entendre, son but avant tout est de « mobiliser une majorité de Maliens, de Kayes à Kidal, toutes communautés confondues ».

En fait, une équipe de campagne se met en place. Elle est notamment composée de cadres ayant occupé de hautes fonctions au Mali, mais aussi d'associations et de partis politiques maliens. Un seul slogan, « en 2018 le président IBK doit partir ».

Mali

Pompeo dit "attendre avec intérêt" la pleine mise en œuvre de l'accord d'Alger

Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, a déclaré attendre avec intérêt la… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.