13 Décembre 2017

Tunisie: Plus d'intérêt pour le théâtre d'intégration

120 spectacles (dont 19 productions tunisiennes) sont programmés pour cette édition abritée par les trois lieux habituels, le Centre culturel Néapolis, la maison de la culture et l'espace Nabeul centre, mais aussi en dehors de Nabeul, au Centre national des arts de la marionnette de Tunis, à Akouda, El Kalaâ Essoghra, Korba, Menzel Bouzaelfa, au Centre de rééducation des mineurs délinquants d'El Mourouj et, pour la première fois, au Kef.

On nous annonce une première pour cette édition avec la tenue d'un stage de formation dans le cadre du programme du théâtre d'intégration proposé par le jordanien Salah Hourani. En effet, la Jordanie a, depuis des années, lancé ce programme avec la participation de jeunes détenus qui ont pu prendre part à des projets de théâtre, trois d'entre eux seront parmi nous, dans le cadre du festival, pour parler de leurs expériences.

Le festival invite, cette année, 10 pays étrangers, dont la Bulgarie, l'Albanie, la Palestine, l'Ukraine, l'Italie et la Belgique. 6 spectacles seront programmés quotidiennement dans les salles et 5 dans les rues de Nabeul. Au programme, également, des animations de rue, des ateliers, des stages de formation et un séminaire (le 19 décembre) intitulé «Le rôle de l'art dans la réinsertion sociale».

Cette 32e édition sera inaugurée par la pièce tunisienne «Hannibal» et un grand carnaval qui animera les rues de la ville. Bon festival !

Tunisie

Béji Caïd Essebsi confirme la fin du consensus avec le parti Ennahda

En Tunisie, le président est intervenu lundi soir à la télévision. Dans un entretien en… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.