Burkina Faso: Cantines scolaires du Sahel - Le Japon fait don de 3 000 tonnes de riz

12 Décembre 2017

L'ambassade du Japon octroie 3 mille tonnes de riz au Programme alimentaire mondial au profit des cantines scolaires du Sahel. La signature de l'accord dudit don a eu lieu, le mardi 5 décembre 2017 à Ouagadougou.

Le pays du Soleil levant entend contribuer au maintien des enfants du Sahel à l'école. En effet, le Japon, dans le cadre d'un don spécial dénommé : «Aide alimentaire aux personnes vulnérables à l'insécurité alimentaire dans le Sahel», a octroyé 3 000 tonnes de riz d'une valeur de 1 380 000 F CFA au Programme alimentaire mondial (PAM) au profit des cantines scolaires du Sahel . La signature de l'accord de don a eu lieu, le 5 décembre 2017 à Ouagadougou. Selon l'ambassadeur du Japon au Burkina Faso, Tamotsu Ikezaki, cette aide permettra de servir un déjeuner à 77 000 élèves du préscolaire et du primaire, les jours de classe et ce pendant 10 mois. Au-delà, il a signifié que ces vivres permettront également d'approvisionner 4 400 filles en une ration sèche de 10 kilogrammes de riz par mois qu'elles pourront consommer en famille. Aux dires du diplomate, à travers ce don, le Japon en collaboration avec le PAM veut réaliser deux objectifs principaux.

A savoir, «contribuer à relever le taux de fréquentation en vue d'augmenter la qualité de l'éducation dans la région du Sahel dont le taux de scolarité est l'un des plus bas du pays, aussi donc soutenir le maintien des filles à l'école et encourager leur scolarisation». Car, pour le diplomate, l'éducation est la pierre angulaire de développement, et promouvoir celle des filles, c'est participer à l'autonomisation des femmes qui sont gardiennes de la paix pour la famille, la communauté et le monde. «Par cet acte, nous contribuons ainsi à l'atteinte de plusieurs objectifs de développement durable et plus particulièrement à celui qui vise une éducation de qualité pour tous», a dit M. Ikezaki.

Lutter contre la malnutrition

De ce fait, il a souhaité que l'appui du gouvernement nippon à travers le programme, contribue fortement à l'amélioration de la qualité de la vie scolaire des élèves dans le Sahel. «Je souhaite aussi que cette coopération tripartite entre les gouvernements japonais et burkinabè et le PAM se renforce davantage pour le bonheur des populations», a formulé l'ambassadeur. Il a aussi rappelé que le pays du Soleil levant a eu à financer des programmes alimentaires similaires à hauteur de 3 milliards de francs CFA en 2015. Par ailleurs, M. Ikezaki a exprimé sa gratitude au PAM pour son expertise et sa «bonne» collaboration avec le gouvernement de son pays dans le cadre de l'amélioration des conditions nutritionnelles des populations burkinabè. Pour sa part, le représentant-pays du PAM, David Bulman, a réitéré ses remerciements au donateur.

Et de signifier que ce don permettra au programme de poursuivre l'accompagnement au pays des Hommes intègres dans sa lutte contre l'insécurité alimentaire et la malnutrition, à travers les cantines scolaires dans la région du Sahel. «Ces vivres permettront de répondre aux besoins d'assistance alimentaire des groupes les plus vulnérables au Burkina Faso et contribuera plus particulièrement à la réussite de ces dizaines de milliers d'écoliers de la région», a affirmé M. Bulman. Outre, il a souligné que ce don contribue à la réalisation des objectifs de développement durable en général et à relever le défi «Faim zéro» en particulier, notamment éradiquer la faim au Burkina Faso à l'horizon 2030.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.