13 Décembre 2017

Mali: 11eme Conférence ministériel de l'OMC - A Buenos Aires pour sauver l'essentiel

La diplomatie des petits pas à finalement fini par faire bouger quelques lignes qui avaient qui avait failli créer une fracture. Le risque était grand dés l'entame des discussions sur un agenda qui a révélé bien des surprises « dénommées questions nouvelles ». Autrement dit, des points de discussion qui n'avaient pas été examinées par les plénipotentiaires à Genève.

A ces questions nouvelles s'ajoute celles sur les services et le commerce électronique, ou les discussions avancent très peu, et il y a fort à parier qu'un mandat exploratoire pourra être décidé sur le commerce électronique au vu du gap énorme. En effet 6 pays concentrent aujourd'hui 80% du trafic mondial.

Sur la question des pêcheries, les choses semblent aller dans le sens d'un accord sur la suppression de la pêche, Illégale, non déclarée, non réglementée (INN) et la suppression d'ici 2019 des subventions qui induisent les surcapacités de pêche, si l'on se réfère à la déclaration du Ministre Néo-Zélandais des affaires étrangères et du commerce David PARKER lors de sa conférence de presse du Mardi 12 Décembre à Hilton Buenos Aires.

Les discussions sur l'agriculture avancent, les bonnes volontés se sont manifestées notamment en ce qui concerne les stocks publics de produits agricoles à des fins de sécurité alimentaire qui devront être encadrés par des obligation de transparence et de notification, d'une part, mais aussi par des mesures de sauvegarde et de surveillance, qui seront accompagnées par des consultations entre pays membres.

Mali

Pompeo dit "attendre avec intérêt" la pleine mise en œuvre de l'accord d'Alger

Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, a déclaré attendre avec intérêt la… Plus »

Copyright © 2017 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.