13 Décembre 2017

Burundi: Rufyiri appelle au retrait de l'ordonnance pour financer les élections

Le gouvernement burundais a présenté le 11 décembre une ordonnance qui institue une contribution de la population aux élections de 2020 dans ce pays qui est plongé dans une grave crise politique depuis plus de deux ans. Gabriel Rufyiri, président de l'Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économique (Olucome), demande à la population de passer outre.

Selon ce texte, les Burundais devront payer « volontairement » pour financer les élections. Gabriel Rufyiri, président de l'Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économique (Olucome), une des principales ONG burundaises militant pour une bonne gouvernance, estime au contraire que la population est trop pauvre, que cette ordonnance est contraire à la constitution, il s'agit de « vol organisé ». Il se dit « indigné » et annonce que l'Olucome va porter plainte au Burundi et à l'international et il appelle les Burundais à ne pas payer cette contribution qu'il désigne comme un impôt déguisé dans un des pays les pauvres du monde. Il demande le retrait de cette ordonnance.

Cette ordonnance est anticonstitutionnelle

Burundi

Les crimes contre l'humanité, au cuter aigu continuent

Cette année, Human Right Watch a documenté comment les services de sécurité du Burundi et… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.