14 Décembre 2017

Congo-Kinshasa: Prison à vie pour 11 miliciens accusés de viols de masse sur des fillettes

La cour militaire de Kavumu, dans l'est de la RDC a rendu son verdict, mercredi 13 décembre : le député provincial Frédéric Batumike et dix de ses miliciens ont été condamnés à la prison à vie. Ils ont été reconnus coupables de crime contre l'humanité pour le meurtre et le viol d'une quarantaine de jeunes enfants entre 2013 et 2016. Deux autres miliciens ont été condamnés à deux ans de prison ; six ont été acquittés. Un procès très symbolique puisque les auteurs de crimes sexuels jouissent le plus souvent d'une totale impunité dans le pays. De même, les élus sont rarement inquiétés par la justice. Pour les parties civiles, les victimes et leurs familles, c'est le soulagement.

Le verdict de la cour militaire est tombé mercredi après plusieurs heures d'attente dans une salle comble. Les familles des victimes sont soulagées et satisfaites : les bourreaux de leurs enfants ont été reconnus coupables et condamnés. « C'est un sentiment de satisfaction parce que les enfants ont enfin obtenu justice », a déclaré Maître Charles Cubaka Cicura, le porte-parole des avocats des parties civiles.

En réparation, les juges ont ordonné que leur soient versés 5 000 dollars et 15 000 dollars aux familles dont les enfants sont morts.

Un député reconnu coupable

Ce verdict était très attendu car parmi les condamnés figurait le député provincial Frédéric Batumike. Comme dix de ses miliciens, il a été reconnu coupable de crime contre l'humanité pour viol et meurtre. Il a également été reconnu coupable de détention d'armes de guerre et participation à un mouvement insurrectionnel.

Tout un symbole pour Maître Charles Cubaka Cicura. Selon lui, cela montre aux auteurs de crimes sexuels qu'ils ne peuvent plus agir en toute impunité. « Tout le monde peut être jugé et condamné, quel que soit son rang », a-t-il également réagi.

« Parodie de justice »

Mais Maître Marcellin, l'un des avocats du député Frédéric Batumike, estime que le dossier est monté de toute pièce. « Nous sommes en train d'assister à une parodie de justice ».

Pour eux, il s'agit d'une décision politique puisque le député Batumike est considéré comme un opposant au gouvernement. « Nous n'attendions rien de ce procès car c'est un procès monté en vue d'un règlement de comptes contre notre client », estime l'avocat.

Les défenseurs du député n'ont pas encore pu s'entretenir avec leur client depuis l'énoncé du verdict. Ils disposent de cinq jours pour faire appel.

Un verdict salué

L'ambassade américaine a notamment réagi, indiquant que cette décision marquait « une étape importante pour la justice et le respect de l'Etat de droit en RDC ».

Le bureau conjoint des Nations unies aux droits de l'homme a également salué ce verdict.

Procès #Kavumu: #BCNUDH salue verdict important contre l'impunité d violences sexuelles en #Rdc, La justice militaire indique la voie à suivre pour le protection des victimes de violences sexuelles +reconnaissance de l'effort collectif des défenseurs #droitsdelhomme & acteurs

UN Human Rights DRC (@unjhro) 13 décembre 2017

Congo-Kinshasa

Jean-Pierre Bemba fait appel de sa condamnation à la CPI

Ce mercredi, la Commission électorale congolaise, la Céni, doit rendre publique la liste définitive… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.