14 Décembre 2017

Sénégal: Budget 2018 du ministère de l'éducation - Des acteurs parlent d'une enveloppe inéfficace

«Le Sénégal est champion en termes de ressources injectées dans le système éducatif, mais évidemment des questions liées à la répartition des ressources posent problèmes. Nous avons un budget plus centré sur le fonctionnement, notamment 85% que sur l'investissement».

En parlant ainsi Cheikh Mbow, le coordinateur national de la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l'éducation publique (Cosydep), doute de l'efficacité du budget du ministère de l'Education nationale, pour la prise en charge des enjeux de l'heure. En effet, les 413 milliards dégagés pour le département dirigé par Serigne Mbaye Thiam, selon lui, sont loin d'apporter une réponse à la problématique du droit à l'éducation, alors que persiste la question des abris provisoires, des supports et matériels pédagogiques. Cheikh Mbow estime que «le budget n'apporte pas des réponses aux revendications des enseignants qui ont un relent financier». «Le budget n'apporte pas des réponses techniques. Nous avons été tout le temps déçu, vu que le budget ne rende pas effectif le droit à l'éducation. Plus d'un million d'enfants sont toujours hors système scolaire», dit-il.

Le Syndicat des inspectrices et inspecteurs de l'Education nationale du Sénégal (Siens) partage cette analyse de la redistribution efficace du financement dans les différents ordres d'enseignement, face à un contexte de raréfaction des ressources. Le secrétaire général du Siens, El Cantara Sarr, n'est pas allé loin, en convoquant les indicateurs d'un échec du système malgré les milliards investis. Il souligne: un taux de scolarisation à 86%, un taux d'achèvement de 60%, un taux d'abandon de 9,8% et de redoublement élevé. Il s'y ajoute les mauvais résultats des évaluations nationales enregistrés ces dernières années.

Face à cette situation, les acteurs ont convenus de la nécessité d'une participation active de la société civile, capable de réflexion stratégique. D'où, souligne Cheikh Mbow, l'importance de renforcer la collaboration entre les organisations non gouvernementales et les organisations syndicales d'enseignants, pour un engagement commun en faveur du droit à l'éducation à tous les niveaux.

Sénégal

Projet de dépollution de la Baie de Hann

« Notre ambition est de démarrer avant la fin de l'année le projet de dépollution de la Baie… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.