15 Décembre 2017

Ile Maurice: Produits pétroliers - Flambée des prix à prévoir

Le cours du Brent a atteint son niveau le plus haut depuis juin 2015. On devrait ainsi s'attendre à une hausse des prix du carburant à Maurice dès la prochaine cargaison des produits pétroliers, soit d'ici l'année prochaine.

Si la tendance se maintient sur le marché mondial, la hausse des prix du carburant pourrait être amenée à son maximum, soit environ 10 %, estime l'économiste Eric Ng. Il soutient que la hausse du Brent (prix de référence dans les négociations) est motivée par deux raisons principales : la réduction de la production du pétrole par les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et la tension qui prévaut au Moyen-Orient, surtout avec l'intention du président américain, Donald Trump, d'installer une ambassade à Jérusalem.

À lundi, le Brent est passé à 65,05 dollars le baril alors qu'en juin, il était à 45 dollars. À hier, il est passé à 62,49 dollars le baril pour la livraison prévue en février 2018.

Le Petroleum Pricing Committee (PPC) devrait se réunir très prochainement pour analyser le prix d'achat des prochaines cargaisons de carburant. La raison : le Price Stabilizing Account de la State Trading Corporation, qui amortit toute hausse du prix du carburant sur le plan mondial, est actuellement sous pression, relève l'économiste.

Lors de la dernière réunion de novembre, le PPC avait maintenu le litre d'essence à Rs 44,90 et celui du diesel à Rs 35,35. Si le comité décide d'appliquer une hausse maximale, on pourrait s'attendre que le prix du litre d'essence passe à Rs 49, 39 et le diesel à Rs 38, 88.

Ile Maurice

La 13ème édition du Festival International Kreol dévoilé

«Kreolité nou leritaz». C'est le thème de la 13ème édition du Festival… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.