16 Décembre 2017

Madagascar: Parlement - Vers une session extraordinaire

Une vingtaine de loi a été adoptée par les députés et les sénateurs durant la deuxième session ordinaire qui a été officiellement clôturée hier à Tsimbazaza et à Anosikely. Les trois fameux projets de loi sur les élections ne font pourtant pas partie de ces nouveaux textes votés par le Parlement.

Or, le gouvernement a au début signalé l'urgence. A l'allure où vont les choses, une session extraordinaire de l'Assemblée nationale et du Sénat serait convoquée au mois de janvier 2018. Cette session extraordinaire aurait comme ordre du jour unique le vote de ces projets de texte qui régiront les élections de 2018.

Halte aux provocations. Revenant à la clôture officielle de la session ordinaire du Parlement d'hier, le président de l'Assemblée nationale a lancé un appel à l'apaisement. Jean Max Rakotomamonjy a demandé aux parties prenantes aux élections de cesser toute provocation pour sauvegarder la stabilité politique. « Les élections seront libres, justes et acceptées par tous. », a-t-il rassuré hier à Tsimbazaza. Sans avoir oublié de toucher mot de la flambée des prix du riz sur le marché en encourageant le gouvernement à trouver des solutions aux autres problèmes de vie quotidienne de la population.

Madagascar

Bras de fer entre agriculteurs et la société QMM

A Madagascar, c'est le bras de fer entre les agriculteurs et la société d'extraction d'ilménite… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.