16 Décembre 2017

Afrique: Festival MIA - Djoson Philosophe note une prestation réussie

interview

L'orchestre Super nkolo mboka de Djoson philosophe a représenté le Congo et l'Afrique centrale à la 4e édition du festival des Meilleurs instrumentistes de l'Afrique (MIA), tenu du 25 novembre au 3 décembre à Cotonou, au Benin. L'artiste revient sur sa participation...

Djoson Philosophe, vous venez de participer au festival MIA, quels ont été les temps forts de l'évènement ?

Participer au festival MIA, représenter le Congo et l'Afrique centrale, pour moi, est très spécial. C'est un festival riche en couleurs et en qualité sonore. Ce fut un véritable échange culturel, avec la diversité de musique et genre à cette édition. Chacun des groupes nominés apportant le meilleur de lui-même.

Vous venez de compétir avec d'autres groupes sur la scène internationale. Que pouvez-vous dire de la prestation de l'orchestre Super nkolo mboka ?

Super nkolo mboka a eu le temps de se préparer pour compétir sur cette scène internationale. Nous avons pu nous communiquer facilement avec le public ouest africain et beninois. J'étais fasciné de voir ce public nous accompagner pendant la chanson "Opaio" et finir par exhiber quelques pas de danse sur la scène.

Quels sont les différents prix décernés au cours de ce festival ?

Pour l'édition 2017, neuf orchestres venus de cinq pays d'Afrique tels le Burkina-Faso, la Côte d'Ivoire, le Congo, le Ghana et le Bénin ont été nominés par le comité de sélection. Ils ont été répartis dans quatre catégories. Cette compétition a consacré le meilleur vocaliste, le meilleur batteur, le meilleur instrumentiste à vent et la meilleure composition 100% live, dont l'orchestre Super nkolo mboka était nominé finaliste.

Un mot sur la musique congolaise, portée au niveau international ?

La musique congolaise, je l'ai toujours dit, manque d'accompagnement et d'encadrement. L'artiste en général devrait être sponsorisé. Il faudrait donc faire la promotion de nos artistes, mieux de notre musique au niveau international. Aujourd'hui avec la mondialisation, il faudrait que les artistes soient formés. Il doit également avoir une interconnexion entre artistes pour faciliter cette intégration au niveau mondial, pour une bonne visibilité de notre musique. Aussi, il faut faire face à la monotonie qui tue l'art. Si tu empruntes les yeux de ton voisin, tu ne trouveras pas ton chemin.

Le sacre de plusieurs talents du continent

La 4eme édition du festival des Meilleurs instrumentistes de l'Afrique (Mia) a connu la participation de plusieurs artistes et groupes de musique venus égailler les populations. L'objectif principal visé par le festival est de mettre en relief les joueurs des différents instruments musicaux tant modernes que traditionnels. Elle vise aussi à restaurer l'image de la musique vivante en Afrique où les compositions assistées par ordinateurs ont tendance à prendre le dessus.

Congo-Brazzaville

Pool - L'implication souhaitée des femmes dans le processus de restauration d'une paix durable

La volonté a été exprimée le 18 septembre à Kinkala, au cours d'une réunion… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.