14 Décembre 2017

Congo-Kinshasa: Victoire contre l'impunité des crimes sexuels

Douze miliciens congolais ont été condamnés à la prison à perpétuité pour des viols massifs. Des faits qualifiés par la justice de "crime contre l'humanité" par un tribunal militaire dans l'est de la RDC.

Parmi les coupables, un chef de milice et ex-député provincial du Sud-Kivu, Frédéric Batumike. Ce dernier et 11 de ses coaccusés ont été "condamné à la prison à perpétuité pour crime contre l'humanité par viol et par meurtre" dans cette province agitée de l'est de la RDC.

Deux ont été condamnés à une année de prison tandis que les six autres prévenus ont été acquittés dans ce procès portant sur le viol d'une quarantaine d'enfants de 8 mois à 12 ans dans le Sud-Kivu entre 2013 et 2016.

Parties civiles et ONG ont revendiqué une victoire historique contre l'impunité des crimes sexuels en zone de conflit.

Des applaudissements et des cris de soulagement ont salué l'annonce du verdict dans une salle d'audience pleine à craquer devant la juridiction militaire près de Bukavu dans le Sud-Kivu.

Pour le tribunal, les viols des fillettes ont été commis dans le cadre de "pratiques fétichistes" visant à assurer l'invulnérabilité des miliciens contre les balles en prévision de leurs attaques menées contre les positions de l'armée congolaise.

Congo-Kinshasa

Les machines à voter accusent du retard

Très contestées par l'opposition, les machines à voter qui doivent servir pour les élections… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.