15 Décembre 2017

Afrique de l'Ouest: L'adhésion du Maroc à la Cédéao repoussée en 2018

Photo: fasozine
Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao)

Le Sommet des chefs d'Etat de la Cédéao s'est tenu à Abuja au Nigeria plutôt qu'au Togo, compte tenu de la crise qui secoue le pays depuis trois mois. L'adhésion du Maroc fait peur à certains pays membres.

Des pays comme le Maroc, le Tchad et la Tunisie souhaitent rejoindre la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest. Des demandes qui font de la Cédéao, une organisation sous régionale très attractive mais elles font aussi redouter au Nigeria, la perte de sa suprématie au sein de la communauté.

Les dirigeants ouest-africains avaient donné début juin leur accord de principe à la demande du Maroc et cette adhésion devait être finalisée sur le plan juridique samedi, lors du sommet dans la capitale du Nigeria. Ils ont cependant souhaité un délai supplémentaire pour examiner en détails l'étude d'impact qui vient de leur être remise, selon la source marocaine.

Le pays a réintégré l'Union africaine (UA) début 2017 après 30 ans d'absence et s'est ensuite porté candidat à la Cédéao dont les 15 membres représentent environ 320 millions d'habitants, avec un PIB total supérieur à 700 milliards de dollars.

Dossier togolais

La coalition de l'opposition togolaise, qui manifeste depuis plus de trois mois, a invité de son côté, les chefs d'Etat au sommet d'Abuja à demander au président Faure Gnassingbé, le président en exercice de la Cédéao "d'accepter l'alternance".

En savoir plus

Adhésion du pays - La décision de la Cédéao reportée à 2018

Le 52e sommet de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) se tient… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.